Le Déjeuner de prière dirigé par le Premier Ministre : Jeunesse et lutte contre la drogue

Redigé par IGIHE
Le 15 janvier 2018 à 10:28

Organisé par la Rwanda Leaders Fellowship, la 23ème édition du Déjeuner de Prière annuel- 2018 a eu lieu ce dimanche 14 janvier 2018 dans le KCC (Kigali Convention Center) de Kimihurura sous la direction du Premier Ministre Dr Edouard Ngirente. Il a rassemblé plus de 1000 dirigeants du pays, dirigeants de la multitude des Eglises officiant dans le pays, de la société civile et du Secteur privé.



Le discours de circonstance du Premier Ministre a focalisé sur l’importance de donner une ligne de conduite claire et positive à une jeunesse rwandaise qui compte pour 70% de la population totale.

« Le gouvernement rwandais met la jeunesse au centre de ses préoccupations. Il table sur elle pour construire l’avenir sûr du Rwanda. Elle doit donc incruster très tôt en elle les valeurs et des principes de l’honnête homme qui a une vision de la vie », a décidé le Ministre Edouard Ngirente avant d’adresser ses recommandations aux responsables des églises :

« Que vos enseignements à l’intention de la jeunesse et des adultes allient la foi en Dieu et les actions matérielles. Une foi portée par un homme qui ne travaille pas n’a pas de raison d’être », a-t-il dit faisant un ricochet dans les actions utiles des églises devant aider les pouvoirs publics à courber jusqu’à zéro l’alarmante tendance de consommation de la drogue par les jeunes rwandais âgés de 16 à 35 ans d’après une étude faite par la Police Nationale sur la période 2013-2016.

Pour le Premier Ministre, tout est question d’une bonne éducation dont la religieuse qui doit être prodiguée à la jeunesse.

La question de la drogue parmi la jeunesse a également été évoquée par le Président Paul Kagame lors du dernier dialogue national recommandant que les institutions habilitées adoptent des stratégies de lutte contre ce fléau.

Certaines de ces institutions ont déjà commencé à mettre en exécution certaines mesures de lutte contre ce fléau qui attaque la jeunesse rwandaise. C’est le cas de REB/ Rwanda Education Board qui accorde des bourses d’étude aux lauréats des Humanités et ceux postulant pour le troisième cycle et les études doctorales.

Il vient de publier un communiqué disant qu’un étudiant postulant pour une bourse à l’étranger passera d’abord des tests de santé, qu’au cas où ce test sera positif montrant que le candidat aura consommé la drogue, qu’il sera disqualifié et donc refusé.
Images de la ceremonie


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité