Gitwaza de Zion Temple mêle religion et politique : Une façon de prier et bien rester sur terre

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 10 juillet 2017 à 12:23
Visites :
56 2

Apôtre Dr Paul Gitwaza de Zion Temple International vient de conclure ce 9 juillet 2017 la 18ème rencontre internationale annuelle de prière dénommée AFRIKA HAGURUKA (Debout Afrique) dans un petit stade de l’ IPRC ex- ETO-Kicukiro.

Dans son sermon, il a déclaré le Rwanda, berceau de l’Afrique et du monde entier. Il fonde ses déclarations sur le développement et les transformations spectaculaires réalisées par ce pays.

Cette 18ème Rencontre de Prière des églises du réveil a vu la participation de plusieurs pasteurs d’églises et autres évangélistes venus de tout le continent africain, des USA, d’Italie, d’Israël, du Canada, de Suisse, de Belgique et de France.

Voici un Pasteur qui fait un sermon très terrestre. Affaires terrestres et mode de gouvernance et salut des âmes ne sont pas contradictoires :

"Pour nous, le Rwanda est un berceau qui va porter l’Afrique, c’est ce que nous dit Dieu. Le Rwanda sera un modèle de l’Afrique dans la pratique et dans le parler. Les Africains viennent de passer plus de 50 ans gavés de belles paroles mais qui ne se concrétisent pas. Or après rien que 23 ans, le Rwanda sortant de la pire catastrophe humaine qu’est le génocide perpétré contre les Tutsi en 1994, il a mis en action ce qu’il a annoncé. L’Afrique a besoin de modèle de gouvernance pour aller de l’avant", at-il dit s’adresser à quelques douze mille fidèles venus prier dans ce petit stade archi comble.

"Le Rwanda est un pays qui joint la parole à l’action. L’Afrique doit venir se ressourcer ici. Nous voyons cela. C’est la prophétie parfaite venue de Dieu. D’ici peu, l’Afriquecommencera à travailler avec la grâce et la force divines...", a ajouté ce pasteur qui, dans son sermon, passe sous silence, les phénomènes africains très rétrogrades et ravageurs dont Boko Haram et autres groupes jihadistes ouest africains, des guerres tribales larvées au Soudan du Sud, au Burundi et au Darfour soudanais, des jeunesses Shebbab intégristes somaliens qui tuent au nom de Dieu, des négationnistes rwandais de la diaspora qui ne décolèrent pas, embrassent dicvers canaux de communication et qui sont généreusement appuyés par de puissants lobbies occidentaux qui ont maille à partir avec le régime actuel rwandais...

"L’Afrique est à plat de la façon qui n’honore pas Dieu. Elle est enchaînée par de grands problèmes internes et externes qui ont fait qu’elle ne peut pas se relever. Elle est dépiécée, écartelée par de puissants qui la tiennent en ôtage au point qu’aucune décision ne peut être prise sans leur consentement...", a dit Gitwaza développant ainsi une théologie de la libération.

Pour lui, "l’Afrique ne pourra se relever que grâce à une voix divine" car , "Seul Jésus est capable de ce miracle".

L’Apôtre est aussi un féru de la politique. La prière pour des élections pacifiques, Une prière politique a été dite à la conclusion de la Rencontre. Sans le nommer (Kagame), il a eu une vision de Dieu qui lui a montré que "Le Rwanda va se faire donner un dirigeant sage, patriote, aimant son peuple, un président à l’écoute de son peuple, qui déteste le désordre social et combat la corruption".

Une note hautement politique viendra à la conclusion :

"Nous ne voulons pas retourner dans les abysses. Nous prions Dieu qu’il nous donne un Président visionnaire, qui continuera à développer le pays. Que les citoyens rwandais aillent aux urnes sans sentiments. Qu’ils fassent appel à la raison et à la logique clairvoyante dans le choix qu’ils porteront sur les candidats présentés à l’élection. Notre avenir en dépend", a conclut l’apôtre mettant en garde ses fidèles qui "pourraient être tentés par le Satan et faire un mauvais choix électoral".

L’Apôtre, tout au long de son homélie bruyant, aura montré qu’il n’y a qu’un fil ténu entre la religion et la sociologie politique, que religion consacre le politique et la propriété privée.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité