Ultimatum pour détruire les habitations anarchiques en cellule Ruliba du secteur Kigali
Publié le 27-01-2013 - à 09:08' par IGIHE

Huit résidents de la Cellule Ruliba du Secteur Kigali, en District Nyarugenge disent qu’il leur a été donné un délai de 3 jours pour détruire leurs habitations spontanées n’ayant pas des documents d’usage.

Leurs déclarations sont saccadées et accompagnées de pleurs. Ils ont confié à IGIHE que l’ordre de dégager ces habitations leur a été intimé par les dirigeants de base. Mais ils disent ne pas savoir où ils pourront aller vivre.

Beline Nahimana, L’une des habitants ayant ordre de détruire son habitation

Beline Nahimana, l’une de ces malheureux qui a reçu cet ordre écrit, vit avec 3 enfants et sa belle-sœur. Elle a confié à IGIHE que ce qui leur a été demandé va au-delà de son entendement. « Comment puis-je détruire ma maison pour laquelle j’ai dépensé plus de 5 millions de Frw (env.8000 $) pour construire. Et puis cet argent est un crédit que j’ai contracté. Je n’ai même pas fini de le liquider », a-t-elle dit.

Ces citoyens disent que pour les travaux de construction de leurs habitations, ils ont eu le soutien complice des dirigeants de Mudugudu. L’un d’eux dit qu’il a donné jusqu’à 150000 Frw ( 238$) à un dirigeant de Mudugudu pour qu’il le laisse faire la construction de son habitation.

Les dits dirigeants de base démentent ces déclarations. Ils avancent que les 8 maisons à détruire parce qu’illégalement construites l’ont été à leur insu.
Aimable Munyaneza, secrétaire exécutif de secteur Kigali dit que toutes les fois, ces citoyens ont reçu des conseils mais ils en sont passés outre en construisant illégalement sans autorisation.

D’après lui, la destruction de ces habitations pourra se faire car cela rentre dans les instructions données par la direction de l’Urbanisme de la Ville de Kigali.

« Toute personne qui aura construit sans permis officiel devra voir ses constructions détruites accompagnées de paiement d’amende équivalant à la somme des dépenses occasionnées par cet acte », a confié à IGIHE Munyaneza.
Munyaneza a promis à IGIHE qu’il va faire sa propre enquête pour dépister ces dirigeants de base qui auront perçu de l’argent des citoyens afin qu’ils les laissent construire anarchiquement.

A part les 8 maisons annoncées pour leur destruction, IGIHE a constaté que d’autres l’avaient été auparavant dont les fermes d’élevage.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!