IGIHE.com \BB Politique
Une recherche de la CNUR montre une vivace idéologie de l’ethnocentrisme
Publié le 8-08-2016 - à 12:15' par Jovin Ndayishimiye

La CNUR/Commission de l’Unité et Réconciliation vient de diligenter un sondage d’opinion pour évaluer le niveau de perception de la nouvelle valeur idéologique du Nationalisme rwandais dite en langue locale NDI UMUNYARWANDA.

Selon ce sondage d’opinion opéré sur l’étendue du District de Nyanza en Province du Sud, 32.8% des habitants de ce District trouvent que le Génocide contre les Tutsi peut se rééditer. Bien plus 67.1% de ces derniers tiennent à faire prévaloir conscience ethnique.

Ce sondage d’opinion est réalisé tous les cinq ans pour revisiter les indicateurs d’évolution de la société rwandaise sur le baromètre idéologhique du pays.

Cette recherche a été rendue publique en décembre 2015. La CNUR fait le tour des districts du pays pour faire une restitution du contenu de cette recherche.

Selon le rapport rédigé à cet effet, la perception positive de l’Unité et la Réconciliation est passée de 82.3% en 2010 à 92.5% en 2015.

Le rapport intitulé Rwanda Réconciliation Barometer montre que le District de Nyanza vient en dernière place pour ce qui est de la perception de ses habitants des programmes nationaux tendant à une cohabitation pacifique des Rwandais et à une politique, une justice et une sécurité promouvant la culture de la tolérance et de la paix au Rwanda.

"Je recommande que les autorités du district Nyanza et autres partenaires de ce district asseoient des stratégies de relance du niveau de perception idéologique des habitant du District", a dit le Secrétaire Exécutif de la CNUR, M. Fidèle Ndayisaba en conférence dans la Ville de Huye en ce mercredi 29 juillet 2016 trouvant que ces indicateurs ne tranquillisent pas, qu’il faut des actions claires de lutte contre cette idéologie ethnocentriste.

Fidèle Ndayisaba trouve que pour ce faire, il faut que les Rwandais aient une même vision de l’avenir du pays, qu’ils revoient leurs rapports sociologiques, qu’ils aient des lieux et conceptions historiques uniformément compris, s’inscruster l’idée d’une origine commune, celle de la Rwandité, avoir confiance dans leurs autorités, lutter pour une égalité de droits et une acceptation mutuelle de citoyenneté rwandaise des différentes composantes des Rwandais.


Des points saillants du Sondage :

A la question de savoir combien de Rwandais qui se voient dans le prisme ethnique, le district de Nyanza en province du Sud réalise un taux élevé 67.1% au moment où dans celui de Nyamagabe, ils sont 33.3%. Triste est ce qui se constate chez les habitants de District Musanze où 79.2% baignent dans cette idéologie ethnocentrique contre 26.7 dans le District Rutsiro (Ouest) et Gakenke (Nord), 29.9%.

Pour des Rwandais qui propagent cette idéologie de l’ethnocentrisme dite ici idéologie du génocide, ils sont 63.9% dans le District Nyanza et 33.6% à Nyamagabe.

Pour la propagande de l’idéologie du génocide, viennent en tête de liste les Districts Musanze, Rubavu et Gasabo avec respectivement 78.9, 77.3 et 69.5% au moment où d’autres districts Rutsiro 27.2% et Gakenke 29.1% donnent de grands espoirs d’une société en voie d’éradication de ce fléau d’ethnocentrisme.

Le génocide perpétré contre les Tutsi peut-il être réédité ? A cette question, 32.8% et 3.9% abstensions des habitants du district de Nyanza interrogés le trouvent possible.

Par contre, quand seuls 7.9% des Habitants de Kamonyi trouvent qu’une réédition du génocide est possible, 94.8% des habitants de Rubavu interrogés ont déclaré que cette récidive est possible.

Confiance dans les dirigeants nationaux et les leaders d’opinion

La recherche a touché à beaucoup de points connexes à ceux de l’unité et réconciliation. Parmi eux, celui de la quantité de confiance qu’ont les citoyens rwandais dans leurs dirigeants. Le District de Nyanza tire encore une fois la queue avec 89.6% de personnes interrogées qui ont déclaré avoir perdu confiance dans leurs dirigeants. Encore une fois Nyamagabe, un peu plus au au sud, qui a une totale confiance en ses dirigeants à 98.2% et Rutsiro à l’Est avec 99.5%.

Quand il en vient à la confiance placée dans les dirigeants des instances de base. les habitants des districts Nyarugenge (Ville de Kigali) et Nyanza, respectivement avec 69.8 et 73.3% ont perdu la confiance en leurs dirigeants contrairement à 95.1% des habitants de Rubavu qui ont confiance en leurs dirigeants de la base communautaire.

Des indicateurs pour une justice rendue ont été également évalués montrant une crise de confiance de 74.8 des habitants de Nyanza au moment où Nyamagabe, 94.5%, et Rutsiro, 96.8%, sont plutôt satisfaits de la façon de dire le droit.

Le doing politics rwandais récusé

Décidément Nyanza vient en tête avec 57.9% de mécontentement de la façon dont les partis politiques font leurs activités politiques contrairement à la satisfaction de Kamonyi81.7% et de Burera (Nord), 87.2%.

Ku ngingo ijyanye no kugirira icyizere imitwe ya Politike, Nyanza iza inyuma y’utundi turere twose ku ijanisha rya 57.9, mu gihe Gisagara iza imbere mu Majyepfo na 81.7%, naho Burera ikaza imbere mu gihugu hose na 87.2%.

Beaucoup de dirigeants des instances de base dont maires et personnel, conseillers de districts, agents de l’ordre mais aussi des leaders de confessions religieuses civile ont assisté à cette restitution.

Ils ont recommandé que ces résultats qui se dégagent de la recherche soient assez illustratifs pour les démarches de l’Unité et Réconciliation à l’avenir afin d’arriver à une paix durable de la société rwandaise.


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!