Une imminente retraite des hauts dirigeants du pays plus longue qu’auparavant

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 24 février 2017 à 01:43
Visites :
56 2

La retraite annuelle des hauts dirigeants du pays est une occasion pour ces dirigeants de se remettre en question et d’affiner les stratégies de travail quotidien pour plus de productivité.

Celle qui va démarrer ce 1er mars est la 14ème du genre. Elle aura lieu comme d’habitude dans le périmètre du Camp militaire de Gabiro, en province de l’Est.

"D’habitude les anciennes éditions de la retraite des hauts dirigeants du pays se sont organisées autour des thèmes précis débattus pour déboucher à des recommandations données. L’imminente retraite est organisée autrement. Tous les travaux se dérouleront en ateliers Economie, Conditions de vie des citoyens, Gouvernance, Justice et Droits humains.

Les communications seront données par les ministères concernés dans ces ateliers, a indiqué Mme Vénantie Tugireyezu, Ministre à la Présidence de la République. Chaque ministère concerné dressera, dans sa communication,a-t-elle ajouté, un bilan des progrès réalisés et du non accompli au cours du septenat qui expire en août prochain, en toute conformité avec la vision 2020 et le Programme National de Réduction de la Pauvreté et du Développement économique.

Le défis rencontrés dans la poursuite des objectifs seront également énalysés pour mieux les dépasser.

Se prêtant aux questions des journalistes fin Février dernier, la Ministre près la Primature en charge de la Coordination des activités du Conseil des Ministre, a dit que cette 14ème retraite se penchera sur des questions essentielles de qualité des prestations de services aux contribuables sur base des observations du rapport d’enquête et de sondage d’opinion de RGB (Rwanda Governance Board), sur base de constats de l’état d’avancement des Programmes de lutte contre la pauvreté de la base communautaire avec les projets VUP (Vision Umurenge Project ), Une Vache-Une Famille...

Au fond c’est toute la vie socio économique qui sera discutée dans ses secteurs : agriculture et stratégies de lutte contre les changements climatiques, adoption de stratégies d’autosuffisance alimentaire, logement à prix modéré et l’extention des villes du pays, a confié la ministre à la PrésidenceTugireyezu.

Mais la question des activités commerciales et industrielles d’exportation qui demandent plus d’investissement sera également en bonne place.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité