Urgent

Une corruption gangrène les institutions éducatives en province de l’Est

Redigé par IGIHE
Le 3 avril 2017 à 12:58

Il se dit une corruption généralisée à plusieurs niveaux en province de l’Est surtout dans le domaine de recrutement d’agents de différentes administrations locales.
Des informations reçues font état de versement de 300.000 Frw pour un titulaire d’un diplôme de licence afin qu’il se voit octroyer un poste de travail. Il se dit que cette somme va se réduisant au prorata du montant de salaire qui sera perçu par le candidat.
"La question de la corruption au niveau de recrutement des enseignants revient (...)

Il se dit une corruption généralisée à plusieurs niveaux en province de l’Est surtout dans le domaine de recrutement d’agents de différentes administrations locales.

Des informations reçues font état de versement de 300.000 Frw pour un titulaire d’un diplôme de licence afin qu’il se voit octroyer un poste de travail. Il se dit que cette somme va se réduisant au prorata du montant de salaire qui sera perçu par le candidat.

"La question de la corruption au niveau de recrutement des enseignants revient souvent dans les rapports qui nous parviennent", a déclaré à Royal TV Judith Kanzayire, la Gouverneure de Province Est décidée à l’éradiquer par une sorte de sensibilisation des dirigeants locaux aux valeurs humaines afin qu’ils reviennent à la raison et à l’honnêteté.

Aucun cas de cette corruption n’a jamais été découvert à ce jour, dit-on dans les milieux autorisés de la Province.

"Nous avons la volonté de redresser ce tort. Il faut que les candidats aux postes d’enseignement entrent dans le travail de façon correcte et légale et que les incapables soient renvoyés en toute procédure appropriée", a dit la Gouverneure de cette province de l’Est où, en février dernier, deux agents du département Education du District Kayonza ont été arrêtés au cours du test de sélection et soupçonnés d’avoir accordé indûment de bonnes notes aux candidats enseignants faibles au détriment de ceux qui avaient satisfait à ce test.

Très récemment, un rapport2015-16 de la Commission de la Fonction publique rendu public par les députés ce 26 janvier 2017 avait montré que dans le District de Nyagatare, il a été découvert une liste de 129 enseignants fantômes qui étaient régulièrement payés sans prester.

La question de taux de chômage élevé

Il faut dire que la question du chômage élevé favorise cette corruption. Se basant sur ques chiffres vérifiés par le Labour Force Survey 2016, l’Institut Rwandais de Statistique (NISR) chiffre à 13.2% de taux de chômage parmi une population essentiellement jeune.

En d’autres termes, dans 8 citoyens rwandais, 1 est chômeur. Le chômage attaque 13% de femmes et 12.9% d’hommes. Il est de 15.9% dans les villes contre 12.6% dans le rural.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité