Profils des présidentiables:Kagame percutant, Habineza évasif, Mpayimana indécis

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 24 juillet 2017 à 01:18
Visites :
56 2

Ça va faire bientôt deux semaines qu’au Rwanda la campagne présidentielle d’Août 2017 est lancée officiellement. Depuis lors, les trois candidats retenus pour la course ne cessent de sillonner le pays et de faire des declarations, des promesses aux potentiels électeurs.

Des profils donc se dégagent. Les citoyens rwandais sollicités font leurs jugements de valeur sur les dits candidats.

Le candidat impressionnant Paul Kagame du FPR

Il se dégage des jugements faits par les citoyens qui participant activement à cette campagne que le FPR s’est suffisamment prepare pour que son candidat, l’actuel Président Paul Kagame, soit reconduit pour un autre septennat. Outre le bilan qui est plus parlant, les campagnes électorales du Président Paul Kagame sont faites avec la presence des chefs des partis de la coalition (la Présidente de du Parlement Donatile Mukabalisa du PL/Parti Libéral, Le ministre Vincent Biruta du PSD/Parti socio démocrate, PSR/Parti Socialiste Rwandais, le PDC/Parti Démocrate Centraliste, le PSP/Parti pour la Solidarité et le Progrès, PDI/Parti Démocratique Idéal, PS Imberakuri, UDPR/Parti Démocratique du Peuple Rwandais)qui ont déclaré officiellement donner leurs voix au candidat du FPR.

Seulement, Paul Kagame du FPR ne prend pas cette allégeance comme la seule qui montre qu’il est parti pour un autre septennat. Tout autant, il ne trouve pas suffisant et sûr le fait que les citoyens rwandais l’ont plebiscité au cours du recent referendum qui lui a permis de se porter candidat pour la troisième fois avec dans sa besace deux autres mandats de cinq ans chacun légaux après ce septennat.

“Kagame a un programme politique bien clair. Il est fidèle à l’idéologie libérale de son parti FPR. Il semble aller à gauche. Mais il y est oblige. Des programmes d’assistance populaire dont des milliers de maisons sanitaires pour des ménages vulnérable, Une- Vache-Une- Famille, Education-Pour-Tous jusqu’à douze ans…,électrification rurale, tout cela est fait pour améliorer un environnement des affaires. Il fait tout cela pour que tous les citoyens rentrent dans l’économie de marché et la consummation des produits bancaires et d’assurance”, confie un analyste qui a souhaité l’anonymat, ajoutant que, sans contredit, Kagame attire tous les citoyens rwandais qui le prennent pour un modèle surtout qu’autant il met le paquet dans les programmes d’assistance sociale, il attire à grands frais les investissements étrangers . Ces derniers raflent des profits très confortables.

Et puis, pour montrer qu’il est temps le temps de créer de grosses richesses nationales, le Candidat Paul Kagame bat campagne avec forte publicité et une grande animation.

Le discours qu’il lance à ses centaines de milliers de sympathisants est simple : “Soyez prêts à travailler d’arrache-pied pour ce septennat qui vient. Changez complètement vos mentalities. On va vivre autrement et très décemment !”
Le Candidat Habineza promet une justice équitable et le retour en force du français

Dr Frank Habineza : Danse ikinimba lors de son meeting de Rulindo
Le Candidat du Parti des Verts rwandais, Dr Frank Habineza, bat campagne autant que le Candidat du FPR, le Président siortant Paul Kagame et le candidat indépendant Philippe Mpayimana.

Loin d’être ovationné à l’instar de Paul Kagame du FPR, Frank Habineza du Green Party ne manque pas de discipline dans son langage et son comportement.

Il y va avec ses moyens de bord et rencontre des gens à qui il promet qu’élu “je veillerai à renforcer le pouvoir d’achat des ménages rwandais. Il faudra que le citoyen rwandais palpe la monnaie à longueur d’année.

Dr Frank Habineza à Rulindo et Muhanga : le français à l’honneur, la justice equitable

Le Candidat du Green Party, Dr Frank Habineza, montre une sorte d’assurance quand bien même les chaises apprêtées appellent des invités absents.

A Rulindo où il s’est déplacé pour rencontrer ses adhérents ce 19 juillet, il a communié avec ses adhérents. Il a esquissé un pas de danse traditionnelle locale IKINIMBA.

Son message reprend malheureusement les motto de campagne du Candidat FPR Paul Kagame qui galvanise ses troupes en leur promettant plus de travail productif de richesses sociales, plus d’ardeur au travail pour de profonds changements de la société rwandaise.

“A-t-on lancé un programme national Une-Vache-Une-Famille ? Moi, une fois élu, j’en donnerai deux. Je distribuerai également du petit bétail (Lapins, volaille) à chaque famille pour que même les enfants aient leurs sources de revenus et puissant contribuer à l’alimentation familiale équilibrée”.

C’est dire que ce candidat pense très bas. Apparemment son équipe de campagne n’a pas bien étudié le Programme politique à soumettre aux citoyens. Pour ce qui est de l’idéologie, Habineza croit que l’opposition est en soi une idéologie. Erreur !

“La campagne électorale du Dr Frank Habineza déçoit la population. Les propos qu’il tient ne satisfont pas les citoyens, qu’il soit cette histoire de retour de l’enseignement du Français dans les écoles du pays, que ce soit le fait de donner deux vaches au lieu d’une aux fermiers. Ceci semble uniquement redresser ce qu’il croie être des erreurs du FPR. C’est une façon de lui dire qu’il ne fait pas assez. Pourtant ce qu’il faut au Green Party, c’est de montrer qu’il doit gouverner autrement, à guache ou au centre. Le discours du candidat Dr Frank Habineza est désespérément vide à ce propos”, a dit l’analyste qui est rejoin par un taxi moto cycliste.

“Habineza fanfaronne partout au lieu de voir des problèmes réels. Il devrait se pencher sur les problèmes que nous les motards vivons dans nos coopératives. On nous prend 60.000 francs pour entrer dans ladite coopérative. Cet argent ne nous revient pas du tout quand nous décidons de la quitter. Ensuite, il y a les 300 francs que nous devons payer chaque jour. Tout cela s’en va pour de bon. Pas de trace, ça ne nous reviens pas”, a confié ce motard basé à Kabuga, un quartier Est de la ville de Kigali se plaignant de voir que les candidats ne compatissent pas sur le sort des mauvaises conditions de travail leur imposes par les dirigeants de leurs cooperatives.


Le Candidat indépendant Philippe Mpayimana, foncièrement de gauche

Le candidat indépendant Mpayimana, réfléchi, adopte une rhétorique faible peu convaincante. Il manque de moyens de campagne au point qu’il ne fait que s’adresser au public fait d’adolescents. Les medias, rares sont ceux qui couvrent ses déplacements. “Je n’ai pas de quoi payer vos déplacements”, a-t-il dit à une journaliste d’Umurabyo.com qui était dispose à couvrir ses activités de campagne électorale.

Dans ses déclarations, il montre qu’il est soucieux de renforcer le pouvoir d’achat des citoyens rwandais . Mais au fond, face à une campagne tapageuse du candidat FPR qui, partout où il passe, tous reconnaissant qu’il est home de parole, qu’il ne promet rien en l’air, Mpayimana sent les forces de continuer la campagne électorale le quitter. Il aura fait ce qu’il aura pu. Mais aussi, son motto de campagne ; les escaliers, montrant qu’il souhaite une amelioration progressive des conditions de vie des citoyens est plutôt dit avec fracas sur fond de thèmes musicaux bruyants par l’équipe de campagne du Candidat FPR Paul Kagame.

Meeting électoral de Kagame à Ngoma (Est)
Ce dernier est plus concret que les deux autres. Arrivant au niveau de la gare Nyabugogo, porte Sud de sortie de la Ville de Kigali, Kagame a donné un coup à son concurrent du Green Party. S’adressant à une foule trop nombreuse qui venait de toute part, il a regardé et pointé du doigt, les habitations anarchiques qui grimpent le Mont Kigali et le Mont Jali avant de s’adresser aux citoyens :

“Tout cela sera remplacé par des terrasses radicals. Il faudra beaucoup travailler et lutter pour un environnement qui sied à nous”, a-t-il lance à ses supporters qui ont vite compris que ces habitations anarchiques seront détruites avec des dédommagements consistants pour laisser la place à la protection de l’environnement et que les anciens propriétaires se verront offrir gratuitement des habitations dites Four-In-One avec toutes les infrastructures urbaines necessaries.

A ceux de Kayonza et Rwamagana, il a promis que les deux agglomérations urbaines vont se rejoinder pour en faire une grande ville qui n’aura rien à envier à d’autres métropoles.

Partout où il va, le candidat FPR ne promet rien qu’il ne réalisera pas dans son ci-devant septennat. Et quand les deux autres candidats y arrivent après, la deception des citoyens se lit sur leurs visages.
Pourquoi ? Les deux candidats n’ont pas eu le temps d’écrire un livre montrant la philosophie de gouvernance sociale qu’ils prônent, et dans quelle ligne idéologie leur enterprise publique sera menée.

Ceci est parfaitement différent pour le candidat FPR qui se déplace avec les hauts cadres politiques des partis de la coalition ; ce qui suffit pour dire aux citoyens que les progrès socio économiques réalisés au cours du septennat qui s’écoule, ne sont rien par rapport à ce qui s’accomplira dans ce troisième qui s’annonce toujours dans l’unité, le power sharing et la solidarité des partis de la coalition.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité