Présidentielle au Kenya : l’opposition saisit la Cour suprême

Publié par IGIHE
Le 19 août 2017 à 12:03
Visites :
56 2

Au Kenya, l’élection présidentielle du 8 août est officiellement contestée. La coalition du leader de l’opposition au Kenya (NASA) a annoncé avoir saisi la Cour suprême. L’opposition - représentée à l’élection par Raila Odinga - conteste la réélection d’Uhuru Kenyatta à la tête de la présidence jugeant que de nombreuses fraudes ont été commises. Ce recours a été déposé in extremis.

Raila Odinga avait jusqu’à vendredi 18 août minuit pour déposer son recours, c’est chose faite. Moins de deux heures avant le délai légal, des avocats de l’opposition ont déposé une requête d’environ 9 000 pages. Candidat aux trois derniers scrutins, Raila Odinga, 72 ans, avait déjà saisi la Cour suprême en 2013 sans succès.

L’opposition fait état de nombreuses fraudes qui auraient entachés le scrutin du 8 août dernier. « Cette requête vise à demander à la Cour et par extension au peuple kényan d’annuler l’exercice dans son ensemble parce qu’il a été fatalement compromis, afin d’ouvrir la voie à de nouvelles élections légitimes », explique la coalition dans un communiqué publié vendredi soir.

Le candidat de l’opposition prône le pacifisme mais l’annonce des résultats donnant Uhuru Kenyatta vainqueur avec 54% des suffrages a donné lieu à des violences dans le pays. Le dernier bilan fait état d’au moins 17 morts et 177 blessés.

La Cour dispose désormais de deux semaines pour rendre son arrêt qui sera définitif. Soit elle valide l’élection d’Uhuru Kenyatta et il sera alors investi une semaine plus tard pour un second mandat. Soit elle annule le scrutin et de nouvelles élections devront alors être organisées dans les 60 jours.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité