Paul Kagame à l’ouverture de la 72è AG des Nations Unies

Redigé par IGIHE
Le 20 septembre 2017 à 09:38
Visites :
56 2

Ce mardi 19 septembre, Paul Kagame a participé à l’ouverture de des travaux de la 72ème AG/Assemblée Générale des Nations Unies qui décidera des réformes institutionnelles à apporter à l’organisation.

Cette AG se penchera également sur l’état sécuritaire du monde mais aussi aux stratégies assises par chaque pays pour combattre et éradiquer le paludisme.

La délégation rwandaise qui accompagne le président Paul Kagame à ces assises comprend l’incontournable Ministre des Relations extérieures et coopération internationales, Louise Mushikiwabo, Claver Gatete, Minsitre des Finances et l’ambassadrice du Rwanda près les Nations Unies, Mme Valentine Rugwabiza.
Peu avant l’ouverture de la 72ème Ag, Paul Kagame a, ce lundi 18 septembre, dirigé conjointement avec ses pairs la troisième conférence de l’Institut Africain de Suivi des Objectifs de Développement Durable.

"Nous apprécions le travail accompli par l’Institut depuis qu’il a été mis sur pied en Janvier dernier. Il a imprimé un coup d’accélérateur à l’atteinte de ces Objectifs de Développement Durable. Je remercie en particulier les Chefs d’Etats et de Gouvernements ici présents pour donner leur cachet personnel aux objectifs communs à nous tous", a dit le Président Paul Kagame devant un parterre de Présidents dont l’Américain Donald Trump qui, dans son discours, n’a pas digéré les excentricités de son homologue nord coréen King Jong Un et ses essais atomiques insécurisant la région de l’Extrême Orient.

"Aucun pays de la Planète n’a intérêt à voir ces criminels se doter d’armes atomiques. Les USA sont assez forts pour s’armer de patience mais non quand ils ou ses amis seront menacés. Il n’y aura pas d’autre choix si ce n’est détruire complètement la Corrée du Nord", a dit Trump montrant que sa patience est plutôt éméchée.

Au cours de son allocution, le Président du Rwanda Paul Kagame a plutôt insisté sur la révolution du numérique, sources de changements sociaux et de l’internet rapide, remerciant ’UNESCO et l’UIT (Union Internationale des Télécommunications) pour leur contribution dans ce domaine. Il a ainsi recommandé l’apport du Secteur Privé dans ce secteur.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité