Pas de rapatriement forcé secret vers le Rwanda d’émigrés africains en Israël

Redigé par IGIHE
Le 12 février 2018 à 04:33

Le Gouvernement rwandais a réfuté les informations faisant état de rapatriement forcé vers le Rwanda d’émigrés africains menacés d’expulsion d’Israël, il y a quatre ans.


Des journaux israëliens et africains rapportent ce vendredi 8 février 18 sur la question du non refus du Gouvernement rwandais de ne pas discuter de la question de ces émigrés. Selon le journal Times Of Israel, le HCR (Haut Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés) aurait déclaré qu’entre 2013 et 2017, Israël aurait envoyé au Rwanda quelques 4.000 migrants africains. Pourtant le HCR n’a pas réagi à ces révélations.

Le Secrétaire d’Etat à la Coopération Internationale près le Ministère Rwandais des Affaires Etrangères, M. Olivier Nduhungirehe, ne comprend rien à ces élucubrations. Il ne comprend pas comment un si grand nombre de personnes peu entrer et s’établir dans n’importe quel pays du monde et que cela passe inaperçu, que les associations internationales opérant au pays n’y soient pas au courant.

« Et puis, il n’a pas du tout actuellement de pourparlers entre Israë et le Rwanda au sujet du Rapatriement de ces émigrants », a dit le Secrétaire d’Etat. Il nie également le fait que les deux pays ont signé de quelconques accords à ce sujet.

« Les émigrants qui manifestent devant l’Ambassade du Rwanda en Israël ont eu le temps de se faire expliquer par les autorités d’ambassade surla non existence d’un quelconque projet de leur transfert au Rwanda mais apparemment ils ne veulent pas l’entendre de cette oreille », a dit Olivier Nduhungirehe qui campe sur la position du Gouvernement rwandais selon laquelle « le Rwanda ne recevra pas sur son sol tout migrant forcé de faire le voyage ».


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité