IGIHE.com \BB Politique
Nouvelle bombe WikiLeaks : Clinton coupable d’avoir dissimulé un cadeau d’un million du Qatar quand elle était Secrétaire d’Etat
Publié le 6-11-2016 - à 14:34' par dreuze.info

WikiLeaks vient de lâcher une nouvelle bombe qui va faire des dégâts, à 4 jours de l’élection : la fondation Clinton a accepté un cadeau d’1 million de dollars du Qatar alors qu’Hillary Clinton était Secrétaire d’Etat, un conflit d’intérêts qu’elle avait promis de ne pas répéter.

Non seulement elle a caché avoir reçu cette somme, comme elle devait légalement le faire, au Département d’Etat, mais et cela noirci un peu plus le tableau, si c’est encore possible, elle s’était engagée, avant d’entrer en fonction, de permettre à la Maison-Blanche, à la demande d’Obama, de prendre connaissance de tout don significatif venant de gouvernements étrangers.

Les princes qataris avaient promis de faire ce cadeau en 2011 à l’occasion du 65e anniversaire de Bill Clinton, et avaient souhaité rencontrer l’ex-président en personne pour lui remettre le chèque, selon un email que WikiLeaks a découvert dans le compte email de John Podesta, le directeur de campagne d’Hillary Clinton.

Hillary Clinton, explique Reuters, a signé un engagement d’éthique concernant la fondation Clinton pour pouvoir devenir Secrétaire d’Etat en 2009. Cet engagement était spécifiquement destiné à apporter plus de transparence à la fondation, considéré comme opaque par le Président Obama, afin d’éviter que la politique étrangère américaine puisse paraître osciller au gré des donations de riches gouvernements étrangers à la Secrétaire d’Etat, et c’est précisément cet engagement qu’elle a violé.

L’engagement d’éthique précisait que si un gouvernement étranger désirait faire un don à la fondation Clinton, ou si un gouvernement déjà donateur comme le Qatar voulait « significativement » augmenter ses contributions, Clinton devait promettre d’en informer le Comité d’éthique du Département d’Etat, lequel avait le pouvoir de soulever des réserves et exposer ses inquiétudes.

Dans un premier temps, la fondation Clinton a refusé de confirmer avoir reçu cette donation du Qatar. Pressé par les révélations de WikiLeaks, Brian Cookstra, un porte-parole de la fondation, vient de reconnaître avoir accepté un cadeau d’1 million du Qatar, tout en précisant, pour se justifier, que ce montant ne représentait pas une « augmentation significative » aux yeux de la fondation.

Interrogés, les diplomates de l’ambassade du Qatar à Washington ont refusé de répondre aux questions des journalistes.

Le Département d’Etat vient de répondre qu’il n’a aucune trace de demande d’accord ou de communication pour approbation de la fondation Clinton au sujet d’un cadeau d’1 million de dollars Qatar, et il a précisé qu’il dépendait de la fondation de notifier le Département de tous dons qui méritaient attention.

Sur le site internet de la fondation, les donateurs sont listés par catégories vagues, et les montants par fourchettes encore plus vague. Le Qatar est mentionné comme ayant donné entre 1 et 5 millions sur plusieurs années.

La fondation Clinton a déclaré qu’elle n’accepterait plus d’argent de pays étrangers si Clinton est élue. Après avoir signé une promesse de révéler tout don significatif, et avoir violé sa promesse, il faut être un sacré abruti pour croire que cette promesse-ci sera respectée alors que Clinton aura tous les pouvoirs pour étouffer les scandales.

L’examen des comptes de la fondation par les journalistes de Reuters, comparés aux déclarations faites par Hillary Clinton au Comité d’éthique du Département d’Etat conformément à ses engagements, fait ressortir qu’elle a reçu sans les déclarer des dons de l’Algérie et du Royaume-Uni, ce dernier ayant multiplié par trois ses dons pour atteindre la somme de 11,2 millions de dollars quand Hillary Clinton est devenue Secrétaire d’Etat.

Dans un autre email hacké sur le compte de Podesta, WikiLeaks on apprend qu’un cadre de la fondation a levé plus de 21 millions de dollars à l’occasion du 65e anniversaire de Bill Clinton en 2011.

Ni le porte-parole de la campagne d’Hillary Clinton ni Bill Clinton n’ont répondu aux questions des journalistes à propos de ces cadeaux.


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!