Mushikiwabo raille un abbé présidentiable Thomas Nahimana et son passeport français

Publié par IGIHE
Le 11 juillet 2017 à 03:38
Visites :
56 2

La Ministre rwandaise des affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, a eu un entretien avec Jeune Afrique au sujet de la prétendue interdiction de l’Abbé Thomas Nahimana pour rentrer au Rwanda et briguer la candidature présidentielle d’août prochain.

La Ministre a été très claire. Cet abbé ne pouvait pas rentrer au Rwanda car il n’a jamais montré des dispositions de rentrer au pays en tant que Rwandais. Il voyageait avec un passeport français. Pour dire qu’il était plus français que Rwandais. La Ministre ne comprend pas, autant que tous les Rwandais, comment un national qui entend briguer un poste suprême voyage avec un passeport d’un autre pays. Une façon de dire qu’il ne se sent pas suffisamment Rwandais ?

Comme pour montrer que l’Occident enchaîne les Africains et leur impose des modèles éculés,

"Les dirigeants des pays occidentaux, particulièrement ceux-là qui ont colonisé l’Afrique, croient qu’ils tiennent en respect cette Afrique. Pourtant la démocratie dégage au fil du temps des problèmes que connaissent les régimes mondiaux y compris les occidentaux. Mais qu’à cela ne tienne, estiment les pays occidentaux. Ces derniers croient qu’ils doivent continuer à nous tracer la voie à suivre", a dit la Ministre montrant sans le dire que cet Occident va même jusqu’à imposer des façons de conduire des élections.

"En tant que Rwandais, l’Abbé Thomas Nahimana a le plein droit de revenir dans son pays. Mais pour avoir été naturalisé français, il fallait notifier sa venue au Rwanda le représentant du Rwanda en France et prendre un passeport rwandais. Non, ce n’est pas ce qu’il a fait. Il a préféré voyager avec un passeport français et demander un visa d’entrer dans son pays. Il aurait dû motiver clairement son projet de voyage au pays et dire ’je suis rwandais, je rentre chez moi’ ", a dit Mushikiwabo soupçonnant de mauvais conseillers qui ont induit en erreur ce prêtre qui a tenter de troquer sa soutane pour le fauteuil présidentiel.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité