Moscou suspend la communication militaire avec Washington en Syrie

Publié par
Le 20 juin 2017 à 04:16
Visites :
56 2

La Russie a annoncé lundi son intention de pointer ses missiles vers des avions de la coalition internationale survolant la Syrie et suspendu son canal de communication militaire avec Washington au lendemain de la destruction d’un chasseur syrien par un avion américain.

Quelques heures plus tard, les États-Unis, à la tête de la coalition antijihadiste, ont affirmé vouloir rétablir avec la Russie ce canal de communication militaire qui "a très bien fonctionné sur les huit derniers mois".

Et la tension est encore montée d’un cran avec les tirs par l’Iran —autre allié du régime de Damas— pour la première fois dimanche de missiles contre des cibles du groupe jihadiste État islamique (EI) en Syrie.

Ces deux événements "soulèvent plus généralement notre profonde inquiétude sur le risque d’une possible erreur de jugement ou d’escalade militaire en Syrie", a déclaré lundi le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric.

L’armée syrienne avait annoncé dimanche que la coalition internationale avait abattu l’un de ses avions de combat alors "qu’il menait une mission contre l’EI" dans la province de Raqa (nord).

La coalition a affirmé qu’il s’agissait d’une riposte à des frappes aériennes sur les Forces démocratiques syriennes (FDS- alliance de combattants antijihadistes arabes et kurdes) soutenues par les États-Unis.

La Russie est impliquée militairement au côté du régime de Bachar al-Assad dans la guerre en Syrie.

Son ministère de la Défense a indiqué que les "avions et les drones de la coalition internationale repérés à l’ouest de l’Euphrate seront suivis et considérés comme des cibles par les moyens terrestres de défense antiaérienne et par les moyens aériens".

"Non-respect délibéré"

L’incident s’est déroulé à une quarantaine de km au sud-ouest de la ville de Raqa, chef-lieu de la province éponyme et principal fief de l’EI en Syrie que les FDS tentent de capturer depuis des mois.

Le ministère russe de la Défense a annoncé la suspension des canaux de communication avec les États-Unis sur la prévention des incidents aériens en Syrie. Moscou considère les actions de Washington comme un "non-respect délibéré" d’un accord signé en 2015.

Moscou accuse Washington de n’avoir pas "prévenu" l’armée russe qu’elle allait abattre l’avion, et exige une "enquête" sur cet incident.

Mais selon le général Joe Dunford, les États-Unis veulent rétablir ce canal de communication avec la Russie.

Avec AFP


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité