Urgent

Les fuites sur les « compromis d’Arusha » (première partie : sur le gouvernement de transition)

Redigé par Veritas Burundi
Le 21 février 2017 à 03:31

Certaines langues commencent à se délier. Les choses sont un peu plus claires sur les propositions que le médiateur dans le conflit burundais va soumettre aux chefs d’états de la région en début du mois de mars.
En ce qui concerne le gouvernement de transition. Elle sera conduite en deux tranches et sera de deux ans. Les 18 premiers mois seront conduite par l’actuel chef de l’État NKURUNZIZA Pierre et le second par un membre de l’ancienne coalition CNARED probablement le Docteur MINANI Jean. Il aura (...)

Certaines langues commencent à se délier. Les choses sont un peu plus claires sur les propositions que le médiateur dans le conflit burundais va soumettre aux chefs d’états de la région en début du mois de mars.

En ce qui concerne le gouvernement de transition. Elle sera conduite en deux tranches et sera de deux ans. Les 18 premiers mois seront conduite par l’actuel chef de l’État NKURUNZIZA Pierre et le second par un membre de l’ancienne coalition CNARED probablement le Docteur MINANI Jean. Il aura six mois pour préparer les élections de 2020.

L’actuel gouvernement sera élargi avec la création de quelques ministères. Cinq nouveaux postes sont réservés aux opposants c’est à dire deux pour ceux qui sont en exil, deux pour les opposants qui sont restés ou rentrés au pays et un autre réservé à celui qui sera le futur ministre de la défense. Ce dernier (apolitique) sera nommé de commun accord avec les militaires qui ont besoin d’une personnalité qui les rassure.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité