IGIHE.com \BB Politique
Les Dissensions au sein du PS Imberakuri n’en finissent pas
Publié le 26-01-2013 - à 09:32' par IGIHE

Rebonjour les dissensions au sein de ce parti Social Imberakuri (PSI) qui, tout en étant membre du Forum de Concertation des Familles politiques agréées (FFP), se déclare de l’opposition au régime actuel. Elles resurgissent avec un communiqué rendu public émanant du sein du PSI portant No PS IMB.001/01/2013 disant que l’actuelle présidente, Christine Mukabunani, est déposée ; que la direction du parti est prise par un certain Augustin Niyitegeka avec pour Secrétaire général Pasteur Noël Hakizimfura.

Mukabunani et Hakizimfura du temps où ils faisaient bon ménage

Ce communiqué dit reprendre les conclusions de la réunion de parti tenue le 13 janvier de ce mois.

La présidente dit que ceci est un coup monté contre la vraie direction du parti surtout que les deux individus qui se réclament de la direction du parti ont été chassés depuis longtemps des rangs du parti.

Le Pasteur Noëel Hakizimfura est déclaré dans le communiqué Secrétaire général du Parti et porte parole. Il a confié à IGIHE que Christine n’a pas été chassée du parti. Par contre, dit-il, on est contre ses activités qui sont contre la loi.

Pasteur Noëel Hakizimfura qui révendique la direction du parti PSI

Pour exemple, le Congrès du parti organisé le 17 mars 2010 a mis en place la direction du parti dirigée par Noël Hakizimfura, Agustin Niyitegeka et elle, Christine Mukabunani. Même le Ministère de la Gouvernance Locale en charge de la gestion des partis politiques le sait très bien, a-t-il ajouté.

La première erreur que Christine Mukabunani a commise est qu’elle a profité de l’organisation d’un séminaire de parti en partenariat avec la Commission Nationale d’Unité et Réconciliation pour en faire une sorte de congrès et se déclarer présidente du parti.

« Elle n’a même pas invité ses collaborateurs que nous sommes. C’est dommage car un vrai politicien qui déclare défendre les intérêts des citoyens devrait avoir un cas sur sa conscience », a-t-il dit.

“Vous me surprenez. Je ne sais rien de ces soi-disant changements au sein de mon parti. Vous êtes les premiers à me l’apprendre », a déclaré à IGIHE Christine Mukabunani, actuellement dirigeante du FFP.

Christine Mukabunani, Présidente agréée par les statuts du PSImberakuri

Elle a déclare que les deux personnalités auteurs du communiqué ont été chassés des rangs du parti à cause de leur comportement indigne.

« Après avoir chassé Me Bernard Ntaganda du parti, il a été nécessaire que nous remplissions les structures vacantes. Nous avons organisé un congrès où ont été invités les membres du Bureau Politique et les délégués du Parti au niveau de district. Nous avons élu 5 membres du Comité Directeur du parti. Nous avons changé les statuts de parti car ils ne favorisaient pas l’égalité des membres adhérents du parti. Les instances nationales régulant les partis politiques ont approuvé les actes de ce Congrès. Le Conseil des Ministre a confirmé nos nominations et la Gazette officielle a promulgué l’acte de notre nomination. Y trouvez-vous des erreurs de procédure ? », a déclaré la Dame Christine Mukabunani montrant qu’elle garde la légalité.

Elle a confié à IGIHE qu’elle a conseillé aux deux individus qui disent reprendre la direction de son parti d’écrire au Comité d’Arbitrage du parti qui jugera de l’opportunité de les réintégrer au sein du parti avec l’approbation du Congrès.

« La direction du parti tenue par le Comité directeur dont Christine Mukabunani est présidente a toute sa légalité. Nous ne savons pas ce que représente ce duo de Hakizimfura et Niyitegeka », a déclaré Anicet Kayigema, Secrétaire général du FFP qui a confié qu’à l’approche des rendez-vous électoraux nationaux, des dissensions naissent au sein de ce parti.

Il a déclaré à IGIHE que le Forum FFP qu’il dirige ne peut qu’intervenir dans la médiation ou arbitrage quand il est sollicité par écrit.

« Seul le Sénat rwandais a le pouvoir de prendre des décisions au cas où ces dissensions au sein d’un parti politique donné gagnent en ampleur inquiétante entre personnalités du parti. La Cour suprême est la dernière instance où peut se faire le recours d’une partie qui s’estime lésée », a déclaré Kayigema.

Anicet Kayigema, Secrétaire Général du FFP

“A part l’activité politicienne et celle d’éducation politique des futurs dirigeants y compris l’occupation des postes politiques, les familles politiques existent pour promouvoir la bonne gouvernance. Elles ne devraient donc pas être caractérisées par de dissensions car elles aussi devraient être caractérisées par une bonne direction et la bonne gouvernance’’, a déclaré à IGIHE Dr Anastase Shyaka, dirigeant le RGB/Rwanda Governance Board.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!