IGIHE.com \BB Politique
Kagame, droite, Fidel Castro, gauche : Deux révolutions, un même idéal
Publié le 28-11-2016 - à 13:57' par Jovin Ndayishimiye

Paul Kagame le Rwandais a salué la mémoire d’un homme le plus illustre de notre temps, le lider Fidel Castro.

Pourquoi et comment Kagame si à droite qu’il est salue-t-il la grandeur d’un homme si à Gauche ? Kagame pro américain, chantre d’un capitalisme orthodoxe mais obligé d’adopter un capitalisme de monopole faute de combattants concurrents dans beaucoup de secteurs économiques de son pays, est ému par ce nonagénaire communisant qui tire la révérence.

« RIP Fidel Castro, combattant tenace qui a vécu une vie de libération complète et condoléances à la population résiliente de Cuba », a indiqué le Président Kagame sur le réseau social tweeter.

Fidel Castro avait renversé le régime du général Batista en 1959 aux côtés du Che Guevara. Il avait été successivement Premier Ministre de 1959 à 1976 et Président de l’île communiste de 1976 jusqu’à sa démission pour des raisons de santé en 2008.

Les deux hommes ont attrapé les roues de l’histoire différentes.

Fidel, en 1959, lutte contre un lion américain plusieurs fois plus fort que lui. Il le défie durant plus de cinquante ans habité par l’idée que Cuba ne doit pas être un dépotoir des américain, que le Cubain doit être libre. Il ne peut qu’enmprunter le socialisme. La guerre froide est à son comble entre les deux blocs. Il gagnera la lutte. Le Cubain nouveau ? Il l’aura avec plusieurs milliers de médecins, de polytechniciens, d’ingénieurs en filières diverses. Le Cubain a de nouvelles aspirations supérieures positives. Il ne vit plus dans la goujaterie d’une pauvreté malicieusement provoquée par l’impérialisme international.

Kagame, défie un pouvoir ethnocentriste hutu inscrit dans la constitution. Il lutte contre un capitalisme rwandais clanique qui n’épanouit pas. Il brandit l’indépendance et la fierté du Citoyen rwandais et africain dans l’unité des composantes rwandaises. Kagame commande une guérilla qui éclate que le bloc socialiste tombe. Il opte pour un capitalisme orthodoxe et réclame, à l’intérieur, une grande discipline dans la production. A l’extérieur, il exige des rapports bi et multilatéraux commerciaux corrects et égaux. Ses démarches politiciennes sont orientées vers la gestion saine de l’économie, plus de productivité et l’apparition d’un Rwandais de type nouveau qui transcende les divisionnismes jadis élevés en mode de gouvernance.

Les deux Commandants ont des itinéraires qui se recoupent malgré des idéologies opposées qu’ils ont mis en pratique des stratégies de développement fulgurant de leurs deux nations respectives tout en visant de profonds changements sociaux et un nouveau cubain, un nouveau Rwandais.

Tous les deux se sont attirés des foudres de la communauté internationale de par leurs méthodes musclées et qui, pour Cuba, ont porté des fruits certains et, pour le Rwanda, le rythme accéléré de changements sociaux et de construction de grosses infrastructures nationales laissent prévoir une accumulation de richesses sans cesse plus soutenue.

Pourvu que Kagame puisse dans les jours à venir commencer une autre bataille, celle de la réduction des écarts criants de revenus et de la maîtrise d’une inflation économique qui prend des élans non souhaités.


Kwamamaza
Commentaires

Il ne faut comparer l’incomparable !

Répondre28.11.2016 à 10:01
Steve Rwaga

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!