IGIHE.com \BB Politique
Le Président Kagame s’est gardé de faire de déclaration sur un éventuel 3ème mandat
Publié le 21-01-2013 - à 21:58' par IGIHE

Au cours de sa rencontre avec la presse de ce lundi 21 janvier, le Président Paul Kagame a fait le tour d’horizon de tous les sujets sensibles dont l’économie, les investissements, la vie sociale mais aussi un éventuel amendement de la constitution pour lui permettre de briguer un autre mandat.

Même si beaucoup de Rwandais lui expriment le souhait de le voir briguer un autre mandat présidentiel à l’orée de 2017, le Président Kagame n’a pas montré son penchant sur la question. Par contre, à la question d’un journaliste, il a dit que ceux qui pensent de cette façon devraient attendre que si cela s’avère nécessaire, la question sera discutée quand il sera temps.

« Moi, je traverse le pont quand j’y arrive », a-t-il lancé au journaliste.

« Cette question est prématurée. Quand il sera temps, reposez-moi la question. Dans tous les cas, nos réalisations sont nombreuses. Ce n’est pas cette question qui nous serait difficile à résoudre. Donnez le temps au temps, nous discuterons de la chose en temps opportun », a-t-il déclaré.

Circulation des personnes et des biens dans la région.

Le Président Kagame propose un dialogue pour tenter de trouver une solution de façon que les personnes en quête d’emplois puissent y accéder sans beaucoup de peine.

Il a ajouté que la question réside dans le fait d’aller à la recherche d’opportunités d’emploi de haute gamme alors que le Rwanda n’en a pas de la capacité.

Le Président trouve que par contre les citoyens rwandais devraient s’adonner aux activités qui leur donnent de l’estime au lieu de traverser les frontières à la recherche d’emplois qui ne les confirment pas dans leur dignité.

Stratégies pour la promotion de l’économie rwandaise

Les journalistes ont voulu savoir pourquoi les marchandises fabriquées au Rwanda ne sont pas visibles sur le marché étranger alors que les rwandais consomment beaucoup étranger. Le président trouve qu’à ce sujet, la production intérieure n’est pas encore suffisante.

Il a promis aux journalistes que le Rwanda est entrain d’asseoir des stratégies de promotion des investissements pour pallier à ce déficit.

Les organes gouvernementaux prennent tout l’espace médiatique ?

Les journalistes trouvent que des organes étatiques montent leurs radios diffusions. Ils nourrissent des inquiétudes comme quoi ces radios pourraient accaparer tout le marché local. « Au cas où ces organes étatiques montent des radio qui vont au-delà de la promotion de leurs activités et responsabilité, je ne les cautionne pas. S’ils veulent publier leurs programmes, pourquoi ne pas faire recours à la radio nationale ? Ceci doit se clarifier », a-t-il répondu aux journalistes.

Le journaliste qui a posé cette question partait sur le fait que les institutions gouvernementales comme la RRA (Office National des Recettes) et la RNP (Police Nationale) ont formulé la demande de lancement de leurs radios au Haut Conseil des Média.

Selon le journaliste, si la demande est satisfaite, cela ne serait pas bien vu car ces radios accapareraient les annonces publicitaires d’habitudes passées aux média privés qui les font rouler. Kagame a montré son désaccord avec cette façon de faire. Il a demandé à ces institutions publiques de passer la promotion de leurs activités à la Radio nationale qui est assez suivie et écoutée par les citoyens.

La question d’écoulement des eaux usées et autres déchets venant des ménages urbains a également été discutée. Le Ministre de la Bonne Gouvernance, James Musoni, a tenté une explication.

Il a informé les journalistes qu’un plan nouveau de la ville souterraine faite de réseaux d’égouts est entrain d’être finalisé en partenariat avec le Ministère des infrastructures.

A utosuffisance avec AgDF lien avec la suspension d’aides internationales ?
Non, cela n’a aucun rapport, a-t-il dit. Il a expliqué comment l’idée est venue avec la Rencontre nationale d’Umushyikirano qui a tenu ses assises à Bugesera dans la province de l’Est en mars 2012.

Cette rencontre a décidé de la mise sur pied de cet Agaciro Development Fund, que cela n’a rien à voir avec la suspension des aides car le fonds a été conçu bien avant cet événement.

Le Président à déclaré à la presse que l’idée est une émanation des citoyens rwandais qui ont décidé de se développer en résolvant leurs problèmes.

La question de Mutuelle de santé profitable aux étrangers

La question de deux conjoints de différentes nationalités où seul le conjoint de nationalité rwandaise jouit de cette Mutuelle, il a trouvé que ce dysfonctionnement doit être résolu. Il a chargé le ministre de la santé d’y travailler dans les meilleurs délais.

Pour conclure la conférence, Kagame a tenté de faire un bilan sur le changement positif des mentalités des Rwandais. Il a apprécié les changements palpables dans l’amélioration des conditions de vie constatés dans les districts de Rusizi et Nyamasheke qu’il vient de visiter dernièrement.

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!