IGIHE.com \BB Politique
Le Phare : « Thambwe Mwamba et V. Kamerhe formels : sortie du gouvernement du Camp Tshatshi ce dimanche »
Publié le 9-11-2016 - à 09:59' par IGIHE

La mise au point mardi des co-médiateurs du dialogue national sur la date butoir de la formation du gouvernement de transition est largement commentée par les journaux parus mercredi 9 novembre à Kinshasa.

Alexis Thambwe Mwamba, co-modérateur du dialogue pour le compte de la Majorité Présidentielle a déclaré officiellement que le gouvernement d’union nationale devrait finalement être connu ce dimanche 13 novembre, rapporte Le Phare. Il l’a annoncé au cours d’une conférence de presse qu’il a co-animée mardi 8 novembre 2016 au Grand Hôtel Kinshasa avec Vital Kamerhe (Opposition) et Maguy Kiala (Société civile), précise le quotidien.

Au cours de ce point de presse, poursuit le confrère, le garde des sceaux congolais a souligné que le délai de 21 jours évoqués dans l’accord politique de la Cité de l’Union Africaine pour la mise en place d’un nouveau gouvernement court depuis le 24 octobre 2016, date du dépôt de ce deal politique entre les mains du Chef de l’Etat et non le 18 octobre, date de sa signature.

Commentant cette sortie médiatique, Le Potentiel estime qu’en assimilant le travail de la CENCO à celui dévolu dans l’accord au Comité de suivi du dialogue, les délégués des dialoguistes ont avoué indirectement que les travaux de la cité de l’UA n’ont rien résolu et qu’il fallait poursuivre ou reprendre les négociations politiques.

D’ailleurs, note le quotidien, le ministre de la justice, juriste de son état, n’a pas réussi à convaincre l’assistance, tant l’exercice était si périlleux, estime le quotidien, faisant observer que les journalistes conviés à ce point de presse n’ont pas été autorisés à poser des questions.

Pour L’Avenir par contre, le ministre de la Justice et Garde des sceaux a fini par convaincre les acteurs politiques et l’assistance présents à cette conférence à travers une information « de bonne source ».

Le quotidien en veut pour preuve la réaction du Président national de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale, Justin Bitakwira qui a indiqué au terme de ce point de presse que cette mise au point revient à la sagesse qui dit que « lorsque tu as une dette de dates, ou de délai, tu finiras par payer cette dette », rapporte le tabloïd.

Pour La Prospérité qui analyse ce point de presse, les co-modérateurs du dialogue ont voulu à travers cette mise au point tout simplement transmettre le message suivant : « La RDC n’a plus besoin d’un nouveau dialogue politique ».

Selon eux, poursuit le quotidien, l’accord politique du 18 octobre a résolu la crise politique et la question qui se pose actuellement est simplement d’appliquer les dispositions de l’accord, analyse le quotidien.

Le journal croit savoir que cette question a fini par trouver la réponse avec l’annonce du ministre de la justice selon laquelle le gouvernement de transition sera connu au plus tard le lundi 14 novembre 2016.

Ce débat autour de la date butoir de la formation du gouvernement de transition remet sur le tapis le fétichisme autour des dates observé quasi rituellement par le personnel politique congolais, fait observer pour sa part Forum des As.

Le quotidien relève qu’en RDC, on assiste toujours à une espèce de "sacralisation" politiquement orientée des échéances politiques.

Sous le 1 + 4, il y eut le 30 juin 2005, où tout devait s’arrêter au nom de la fin de la transition post-Sun City, rappelle le journal.

Le confrère note que ce disque vieux d’un quart de siècle est remis actuellement sur le plateau avec le slogan : « le 19 décembre à minuit, tout s’arrête ».

Avec radiookapi.net


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!