Urgent

Le MR envoie au Parlement belge un projet de loi sur négationnisme du génocide des Tutsi

Redigé par IGIHE
Le 2 août 2017 à 04:18

Le Parti belge MR/Mouvement Réformateur vient de faire un projet de loi réprimant le crime de négationnisme du Génocide perpétré contre les Tutsi de 1994 au Rwanda. Il a soumis ce projet au Parlement belge.
Ce projet est conçu sur base de la loi sur la répression du négationnisme de la shoah votée en 1995 en Belgique.
"Nier la réalité d’un génocide est un chapitre que traite le projet de loi en question. Nier un génocide qui a eu lieu c’est comme tuer encore une fois les victimes dudit génocide. C’est (...)

Le Parti belge MR/Mouvement Réformateur vient de faire un projet de loi réprimant le crime de négationnisme du Génocide perpétré contre les Tutsi de 1994 au Rwanda. Il a soumis ce projet au Parlement belge.

Ce projet est conçu sur base de la loi sur la répression du négationnisme de la shoah votée en 1995 en Belgique.

"Nier la réalité d’un génocide est un chapitre que traite le projet de loi en question. Nier un génocide qui a eu lieu c’est comme tuer encore une fois les victimes dudit génocide. C’est aussi remuer le couteau dans les blessures des survivants et leurs descendants. Mais, au delà de ceci, ce crime procède d’une sorte de désengagement pour la mémoire des victimes du génocide et des principes démocratiques- socles de notre société", a dit l’Honorable Gilles Foret-MR, rappelant que le Projet de loi conçu par son parti est destiné à réprimer les révisionnistes, les négationnistes du Génocide des Tutsi de 1994 et tous ceux qui essayent de justifier le génocide perpétré contre les Tutsi par les idéologues et dirigeants du Hutu Power en 1994.

Ce projet de loi prévoit donner au procureur de la république des pouvoirs d’enquête et d’arrestation de tout suspect répendant le négationnisme et le révisionnisme du génocide des Tutsi du Rwanda de 1994.

Ce projet de loi a été chaleureusement accueilli par les ONGs et associations luttant pour la protection des droits des rescapés dudit génocide. Celles-ci souhaitent fermement que cette loi soit votée par le Parlement belge. Ce sera une première. Le vent pourra s’étendre sur d’autres gouvernements français, canadiens, scandinaves... qui hébergent beaucoup de résidents rwandais.

Le Dr Bizimana Jean Damascène, Secrétaire Exécutif près la CNLG/Commission Nationale de Lutte contre le Génocide au rwanda a montré sa satisfaction à l’annonce de cet événement :

"Les négationnistes du génocide des Tutsi du Rwanda de 1994 sur le sol belge seront poursuivis en justice pour leurs écrits ou déclarations révisionnistes", a-t-il dit trouvant ce pas appréciable mais néanmoins petit dans la mesure où une telle loi aurait du être recommandée aux Parlements des pays du Monde entier pour que les criminels avérés soient mêmement poursuivis dans le monde entier à l’instar des négationnistes du génocide perpétré contre les Juifs entre 1938-1945 au cours de la IIème Guerre Mondiale.

Cet officiel rwandais apprécie le fait que l’ONU a adopté en mars 2014 une Résolution 2150 recommandant à tous les pays du monde entier de voter une loi réprimant le négationnisme du Génocide des Tutsi du rwanda de 1994. Il se félicite de voir que certains pays ont commencé à mettre en pratique cette Résolution dont le Parlement Italien qui, en 2015, a érigé une telle loi.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité