IGIHE.com \BB Politique
La Prospérité : « RDC : la tête de Samy Badibanga recherchée ! »
Publié le 21-11-2016 - à 09:04' par igihe

Dans un tweet, un acteur politique de l’opposition a révélé la double nationalité congolaise et belge supposée du tout nouveau premier ministre Samy Badibanga en violation de la constitution de la RDC. Plusieurs journaux parus lundi 21 novembre à Kinshasa commentent cette actualité.

Pour La Prospérité, il s’agit simplement d’une campagne de diabolisation visant à trainer désespérément le tout nouveau premier ministre dans la boue.

Pour s’en convaincre, le journal relève le fait que Samy Badibanga a siégé à l’Assemblée Nationale pendant plus de quatre ans et demi sans que le moindre soupçon ne soit révélé sur sa prétendue appartenance à la nationalité belge.

Le quotidien s’étonne dès lors que la question de sa prétendue nationalité belge ne soit posée seulement maintenant alors que, rappelle le journal, l’affaire de la double nationalité avait fait l’objet d’un moratoire depuis le temps où Vital Kamerhe était encore le président de l’Assemblée Nationale (de 2006 à 2009).

De l’avis du tabloïd, cette « accusation » ne vise qu’à déconcentrer le nouveau premier ministre afin qu’il échoue dans sa mission de conduire les Congolais aux élections.

Pour Forum des As, ce procès en "nationalité" intentée contre le tout nouveau premier ministre n’est rien d’autres qu’un pétard mouillé. Le quotidien soutient que le nouveau chef du gouvernement congolais, de par ses origines bien référencées au centre du pays et sa naissance dans la capitale, est naturellement congolais.

D’ailleurs, poursuit le confrère, son père a été peu après l’indépendance sénateur et ministre du Portefeuille dans le Gouvernement Adoula.

De l’analyse du quotidien, ce procès cache en fait des velléités de déception, mieux d’aigreur de la part d’un autre candidat pressenti à la très juteuse primature. Ce candidat, que le quotidien ne cite pas, serait non signataire de "l’Accord politique" issu du dialogue.

L’Avenir pour sa part attribue cette campagne aux « acteurs politiques de l’opposition » mécontents et jaloux de la nomination de Samy Badibanga au poste de premier ministre. Le quotidien plaide pour l’arrêt des attaques à l’endroit du nouveau premier ministre, soutenant que la question de la double nationalité fait déjà l’objet d’un moratoire qui n’a jamais été levé.

Une analyse partagée par Le Potentiel qui parle d’un « faux débat ». Le fait pour la CENI de l’avoir coopté en 2011 comme candidat député national sur la liste de l’UDPS le disculpe de tout soupçon, estime le tabloïd.

Le journal reconnait cependant que la question sur la double nationalité pose problème au sein des institutions congolaises. Comme dans le domaine du sport où on fait apparemment abstraction de la double nationalité dans la sélection de l’équipe nationale de football, pourquoi ne ferait-on pas pareil dans d’autres secteurs de la vie nationale, s’interroge sous forme de plaidoyer le confrère.

Dans un tout autre registre, Le Phare révèle qu’Etienne Tshisekedi a exhorté le nouveau président américain Donald Trump à soutenir le combat du peuple congolais pour la restauration de la démocratie et de l’Etat de droit.

D’après le quotidien, le président du Conseil des Sages du Rassemblement avait écrit au successeur de Barack Obama pour le féliciter à la suite de sa victoire surprise sur Hillary Clinton le 10 novembre dernier.

Par ce message, analyse le quotidien, Tshisekedi a voulu tout simplement exhorter Donald Trumph à reprendre le chantier de la démocratisation de l’Afrique là où va le laisser le sortant Barack Obama.

Avec radiookapi.net


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!