La journée de Donald Trump : les procureurs appelés à démissionner

Publié par IGIHE
Le 11 mars 2017 à 08:59
Visites :
56 2

Le ministère de la justice a demandé aux 46 procureurs nommés par l’administration précédente de quitter leurs fonctions. Une procédure habituelle mais exécutée de manière plus abrupte.

Le ministre américain de la justice, Jeff Sessions, a réclamé vendredi 10 mars la démission des 46 derniers procureurs fédéraux nommés par l’administration Obama encore en poste, dont celui de Manhattan, Preet Bharara, auquel Donald Trump avait demandé en personne de conserver ses fonctions en novembre. Bien que les procureurs fédéraux occupent des postes politiques et que leur remplacement soit classique en cas d’alternance, il est rare qu’une administration fasse ainsi table rase du passé.

Dans les précédentes administrations, les présidents demandaient généralement le départ des procureurs graduellement, afin de ne pas trop perturber le traitement des affaires en cours. Certains, nommés par un prédécesseur, étaient même autorisés à rester, comme le procureur de Baltimore, nommé par George W. Bush et maintenu par Barack Obama.

Preet Bharara, qui supervise quelques-unes des affaires criminelles et financières les plus sensibles du pays avait été reçu par Donald Trump le 30 novembre à la Trump Tower, à New York. Ce dernier avait déclaré après leur entretien qu’il avait accepté de rester en poste.

Avec lemonde.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité