La Commission Electorale : Quelles conditions pour candidatures à la Présidentielle ?

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 2 mai 2017 à 06:40
Visites :
56 2

La Commission Nationale Electorale (NEC)a demandé aux candidats qui se sont déclarés indépendants à la prochaine élection présidentielle du 4 Août prochain de se préparer à collecter 600 signatures de personnes qui soutiennent leurs candidatures, ainsi que le prévoit la loi électorale en vigueur.

"Les candidats indépendants à la présidentielle prochaine se verront offrir à partir du 12 mai ci devant un document qu’ils feront circuler durant 30 jours calendrier devant les personnes qui cautionnent leurs candidatures", a confié à IGIHE Charles Munyaneza, Secrétaire Exécutif de la NEC.

Cela se fait, a-t-il ajouté dans la mesure où les candidatures seront reçues officiellement le 12 juin 2017 rappelant que tout sera fait de telle façon que le candidat devra recueillir 12 candidatures dans chaque district.

"La candidature à la présidentielle se fait individuellement par écrit et transmise à la NEC qui le constate dûment après la publication d’un décret loi présidentiel tel que prévu dans l’article 84 de la loi électorale", a ajouté Munyaneza.

Le Secrétaire exécutif de la NEC entre dans les détails. Il parle de l’Art 83 de la loi électorale n0 27/2010 du 19 juin 2010 qui exige du candidat une attestation de citoyenneté rwandaise ayant validité de 3 mois, un document attestant que le candidat n’a pas d’autre nationalité, une attestation de naissance et un extrait de casier judiciaire.

Pour un candidat issu d’une famille politique, la dite famille politique ou un forum de parti auquel il appartient lui délivre une autorisation comme quoi il peut briguer la candidature présidentielle.

A ce candidat, il lui est demandé s’il a au moins un parent ayant une nationalité rwandaise d’origine et des documents notariés.

Parmi ces documents, il y a la déclaration de son patrimoine. "La candidature se fait en deux exemplaires identiques manuscrits authentifiés par la signature ou l’empreinte digitale du candidat.

Les candidats se bousculent

Quelques candidats indépendants ont déjà annoncé la couleur pour cette présidentielle prochaine. Il s’agit de Phillipe Mpayimana, un agent d’une usine française. Il a atterri à Kigali pour le 1er février 2017 pour annoncer sa candidature.

Un ancien député (1994-1999) Jean Mbanda résidant actuellement au Canada a lui aussi alerté la presse pour son projet quand bien même il n’a pas encore foulé le sol rwandais.

On citera également un abbé Thomas Nahimana qui lui aussi a voulu se présenter en indépendant quand bien même il a fondé un parti ISHEMA qu’il n’a pas encore présenté pour agrégation officielle. On se souviendra qu’au mois de février dernier, cet abbé a voulu voyager pour le Rwanda moyennant un grand coup médiatique. Il était détenteur d’un passeport français et d’un visa touristique. Il a été bloqué à l’aéroport de Nairobi pour retourner d’où il était venu.

Des candidats agréés par leurs partis : Les Verts et..... le FPR

A ce jour, le Dr Frank Habineza du Parti Ecologique rwandais, le DGPR (Democratic green Party of Rwanda) a été plébicité par son parti. Le Candidat du FPR, Paul Kagame n’a pas encore déclaré officiellement sa candidature quand bien même une foule de citoyens rwandais, tous les partis confondus, a souhaité vivement le voir revenir au rôle après son dexième septennat qui expire fin cette année.

Les préparatifs électoraux vont bon train. Le budget y alloué de 5.4 milliards de francs est déjà disponible, dit-on au NEC.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité