IGIHE.com \BB Politique
L’envoi des drones dans l’Est de la RDC empirera la situation- Mushikiwabo
Publié le 14-01-2013 - à 14:19' par IGIHE

La ministre rwandaise des Affaires étrangères a fait ces déclarations ce matin au cours d’une conférence de presse alors qu’elle venait de recevoir dans son cabinet le ministre sud coréen de la coopération international et du commerce.

L’entretien des deux ministres portait sur la coopération bilatérale entre leurs pays respectifs mais aussi sur les efforts de recherche de la paix et de la sécurité dans la région des Grands lacs.

Au cours de cette conférence de presse, Mushikiwabo a déclaré que le Rwanda n’est pas favorable à l’usage de drones onusiens en RDC dont l’idée fait son cours dans les hautes sphères du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

“Au cours de ces dernières années, la question congolaise a été approchée avec une légèreté déconcertante. Or, il y a 18 ans, les criminels de génocide des Tutsi du Rwanda se sont réfugiés au Congo où ils ont entretenus une insécurité permanente qui dérapait sur le Rwanda. Et le Congo n’a rien fait à ce propos », a déclaré Mushikiwabo.

La ministre rwandaise a également pointé du doigt les prestations jugées insuffisantes des Casques Bleus onusiens dans cette RDC où ils séjournent depuis plusieurs années et consommant la bagatelle de plus de 4 milliards de dollars par an. Ces Casques Bleus, pour se faire la part la plus belle, jettent le tort de l’instabilité de l’Est de la RDC sur le Rwanda, a-t-elle déclaré.

Il a expliqué que le fait que le Rwanda est membre du Conseil de Sécurité de l’ONU doit lutter pour la paix sur le continent africain, qu’il coopérera avec la Corée du Sud pour faire entendre la question de l’insécurité qui sévit dans la région des Grands Lacs et de l’Afrique entière.

Le ministre sud coréen Kim Sung Hwan a déclaré que son pays appuiera toujours la position du Rwanda sur ce sujet.

Commentaires

Il n y a aucune raison de craindre l’utilisation de ces drones, d’autant plus que l’on nous a toujours clamer que l’on avait aucune responsabilité dans ce qui se passe de l’autre coté de la frontière.

Mais cette crainte laisse voir le contraire de ce que l’on nous a toujours clamer !

Répondre15.01.2013 à 01:39
ntasoni

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!