IGIHE.com \BB Politique
Kenya : deux agents italiens interrogés par la police en lien avec le dopage
Publié le 6-07-2016 - à 11:45' par IGIHE

La police kényane a interrogé lundi et mardi deux agents sportifs italiens installés dans le pays dans le cadre d’une enquête portant sur des faits de dopage présumés, un sujet qui continue de hanter l’athlétisme kényan à un mois des jeux Olympiques de Rio, a-t-on appris de source policière.

Le docteur Gabriele Rosa et son fils Federico gèrent, via leur agence de management sportif Rosa and Associati, les intérêts de nombreux athlètes de haut niveau kényans, dont Rita Jeptoo, trois fois victorieuse du marathon de Boston et suspendue en 2015 deux ans pour dopage à l’EPO, et le triple champion du monde en titre du 1.500 m, Asbel Kiprop.

Les deux hommes ont été arrêtés vendredi à Eldoret (ouest), où avaient lieu les sélections kényanes pour les JO de Rio (5-21 août) et leur passeport a été confisqué, selon la police. Leur interrogatoire a commencé lundi et s’est poursuivi mardi.

"Nous les avons avec nous pour des investigations qui se poursuivent", a déclaré à la presse Hamisi Masa, chef de l’unité anti-drogue du Service d’enquêtes criminelles.

Les deux Italiens s’occupent d’athlètes kényans depuis la fin des années 1980. Leur nom est entaché de soupçons depuis 2012, quand le premier de leur écurie d’athlètes a été suspendu pour dopage.

Leur arrestation intervient deux semaines après l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi antidopage au Kenya, permettant de sanctionner les athlètes convaincus de dopage et les personnes ayant fourni ou administré des produits interdits.

Cette loi a été adoptée sur l’insistance de l’Agence mondiale antidopage (AMA), alors que le Kenya avait été menacé de ne pas pouvoir prendre part aux prochains JO.

Rosa and Associati, qui gérait deux camps d’entraînement dans la vallée du Rift, dans les villes d’Eldoret et de Kapsabet, est l’une des deux agences étrangères qui avaient été suspendues en 2015 par la Fédération kényane en lien avec des accusations de dopage.

Une quarantaine d’athlètes kényans ont été impliqués dans des affaires de dopage au cours des trois dernières années.

Rosa and Associati s’occupe de plusieurs autres athlètes africains, dont l’ancienne championne du monde botswanaise du 400 m, Amantle Monsho, qui avait également été suspendue deux ans pour dopage en 2015.

AFP


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!