Urgent

Kenya : début de la campagne pour les élections générales du 8 août prochain

Redigé par IGIHE
Le 28 mai 2017 à 05:11

La campagne officielle pour les élections générales kényanes du 8 août - présidentielle, législatives et assemblées locales - débute officiellement ce dimanche 28 août. A ce jour, la Commission électorale a enregistré huit candidats à la présidence et reçu environ 10 000 candidatures aux postes de parlementaires, gouverneurs et membres des assemblées locales.
Les deux principales formations, le Jubilee de l’actuel président Uhuru Kenyatta, qui briguera donc un nouveau mandat, et la National Super Alliance (...)

La campagne officielle pour les élections générales kényanes du 8 août - présidentielle, législatives et assemblées locales - débute officiellement ce dimanche 28 août. A ce jour, la Commission électorale a enregistré huit candidats à la présidence et reçu environ 10 000 candidatures aux postes de parlementaires, gouverneurs et membres des assemblées locales.

Les deux principales formations, le Jubilee de l’actuel président Uhuru Kenyatta, qui briguera donc un nouveau mandat, et la National Super Alliance (NASA) menée par Raila Odinga, ont déjà commencé à rassembler leurs électeurs et à courtiser les indécis.

Sur 19 millions de votants enregistrés, le Jubilee promet d’en rassembler 12 millions et la NASA 10 millions, tous deux affirmant pouvoir remporter la présidentielle dès le premier tour. Pour cela, chacun doit assurer ses bastions et tenter de gagner des voix dans ceux de l’autre.

Ainsi, le Jubilee courtise la côte autour de Mombasa, traditionnellement acquise à l’opposition. Rappelons qu’Uhuru Kenyatta s’y est fréquemment déplacé, ces derniers mois, insistant sur les progrès, en termes de développement, faits par son administration. De son côté, l’opposition tente de limiter le soutien au jubilee dans la vallée du Rift.

Cependant, les deux partis se concentrent surtout sur les comtés qui pourraient basculer d’un côté ou de l’autre. C’est dans cet esprit que Raila Odinga a tenu ses trois premiers meetings, en tant que candidat, à Kisii et Nakuru, à l’ouest. Mercredi dernier, il était à Isiolo, dans le nord, trois jours après le passage dans le comté de Uhuru Kenyatta. La NASA y a critiqué un gouvernement corrompu, laissant de côté certaines communautés.

Ceci étant, face au Jubilee qui a des ressources plus importantes, la NASA devra surtout « se montrer unie ». A ce jour, en effet, la coalition de l’opposition reste fragile car « elle repose sur un accord entre différentes personnalités plutôt qu’autour d’idées communes », explique Dimas Mokua, analyste politique.

Avec Rfi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité