Louise Mushikiwabo donne une conférence de presse centrée sur le Burundi
Publié le 13-11-2016 - à 09:12' par IGIHE

La Ministre rwandaise des affaires étrangères, Louise Mushikiwabo a convoqué la presse pour faire le point sur la diplomatie rwandaise actuelle et ses avancées notables dans la gestion des crises de la région, particulièrement celle du Burundi.

Elle est partie, avec le début de la crise burundaise en avril 2015, de l’accueil par le Rwanda de plusieurs milliers de réfugiés Barundi et des soupçons nourris par les autorités burundaises sur une possible menace qui, croyaient-elles, pourrait venir du Rwanda.

Les autrorités burundaises ont à plusieurs reprises accusé le Rwanda d’entraîner des éléments pour envahir le Burundi. Elles ont fermé les frontières et ont fait la chasse aux Rwandais qui résidaient sur le territoire burundais. Elles se sont également livrées à d’autres actes de provocation comme l’organisation de manifestations avec des slogans injurieux contre la personne du Chef de l’Etat rwandais.

"Autant que vous le constatez, le pire est passé. La situation s’est calmée quand bien même, en vérité, la question reste essentielle. Autant que je l’ai évoqué au cours de ma récente conférence de presse, la meilleure attitude que le Rwanda a adopté tout au long de cette crise burundo burundaise a été de se mettre à l’écart des incompréhensions surgies entre parties burundaises", a déclaré ce 11 novembre Mme Louise Mushikiwabo tentant de faire le point sur la situation actuelle des relations difficiles rwando-burundaises.

"Nous avons décidé d’ignorer noblement les provocations et autres actions peu louables à notre encontre par la partie burundaise. Cela nous faisait de la peine mais ç’a été une attitude qui a donné de bons résultats dans la mesure où la situation est allée peu à peu en se calmant", a-t-elle ajouté constatant avec dépit la fermeture des frontières rwando burundaises initiée par le Burundi et fait le plus d’impact négatif aux citoyens burundais.

"Il est triste de constater que les citoyens burundais frontaliers avec lle Rwanda ne peuvent plus traverser la frontière pour vendre leurs items et subvenir à leurs besoins quotidiens. Mais on ne peut rien y faire. Ce n’est pas notre pays. Les Barundi sont néanmoins nos frères et soeurs. Ils sont nos voisins. Cependant cette décision prise par les autorités burundaises a un impact sur leurs citoyens. Nous, nous nous félicitons que nos citoyens ont une liberté grande de faire le commerce avec les citoyens d’autres pays. Et puis, ils poursuivent des activités économiques très profitables dans leur pays", a-t-elle dit.

Les échanges commerciaux entre les Barundi et les Rwandais ? Au temps où les relations de bon voisinage étaient excellentes consistaient en offre burundaise de fruits, poissons et huille de palme en échange de farine de maìs, de blé ou manioc et autres items.


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!