Gabon : une ministre contrainte de démissionner une semaine après sa nomination

Publié par IGIHE
Le 28 août 2017 à 10:48
Visites :
56 2

Au Gabon, moins d’une semaine après la formation du nouveau gouvernement, Irène Patricia Boussamba, promue ministre déléguée auprès du ministre d’Etat, ministre du Budget et des comptes publics a été obligé de quitter le gouvernement. Son nom apparait dans l’opération mains propres dénommée « Mamba ». L’alerte a été donnée dans les réseaux sociaux et le gouvernement n’a pas tergiversé.

Sur sa page Facebook, les messages de félicitations et les souhaits de réussite dans ses nouvelles fonctions sont encore visibles. Irène Patricia Boussamba, n’a cependant pas eu le temps de s’installer dans son fauteuil de ministre.

Elle aurait été forcée de démissionner par le Premier ministre qui aurait découvert que la jeune femme était citée dans une vaste affaire de détournement des biens publics dont l’acteur principal est Guido Santullo. Ce riche homme d’affaires italien aurait graissé la patte de plusieurs hauts cadres pour décrocher des marchés publics.

Dans un passé récent, Irène Patricia Boussamba occupait les fonctions de secrétaire particulière de l’ancien ministre du Budget, Magloire Gambia, actuellement en prison dans le cadre d’une opération mains propres baptisée « Mamba ».

A ce poste elle aurait bénéficié des faveurs qui lui ont valu une audition par les enquêteurs de la Direction générale des recherches. L’enquête n’étant pas encore bouclée, la ministre a été obligée de renoncer à fonctions. Une source gouvernementale parle d’une décision prise pour moraliser la vie publique.

Avec Rfi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité