France – Rwanda : pas de réchauffement prévu, mais…

Redigé par jeune afrique
Le 1er octobre 2017 à 01:02

La rencontre - très discrète - de diplomates rwandais et français à Kigali, au début du mois, renforcerait une relation franco-rwandaise en péril depuis 1994.
Paris et Kigali entretenant des relations tendues (la France n’a d’ailleurs toujours pas d’ambassadeur au Rwanda), la première rencontre, en tête à tête, entre les présidents Emmanuel Macron et Paul Kagame, en marge de l’Assemblée générale, le 18 septembre, a été scrutée de près.
Cet entretien avait été préparé lors d’une très discrète visite à (...)

La rencontre - très discrète - de diplomates rwandais et français à Kigali, au début du mois, renforcerait une relation franco-rwandaise en péril depuis 1994.

Paris et Kigali entretenant des relations tendues (la France n’a d’ailleurs toujours pas d’ambassadeur au Rwanda), la première rencontre, en tête à tête, entre les présidents Emmanuel Macron et Paul Kagame, en marge de l’Assemblée générale, le 18 septembre, a été scrutée de près.

Cet entretien avait été préparé lors d’une très discrète visite à Kigali, début septembre, de Rémi Maréchaux, directeur Afrique au Quai d’Orsay, et de Marie Audouard, conseillère adjointe pour l’Afrique à l’Élysée, au cours de laquelle ils s’étaient entretenus avec Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des Affaires étrangères.

Cette rencontre au sommet n’annonce pas de réchauffement à court terme. L’entretien n’a, en effet, pas porté sur la relation bilatérale, mais sur la présidence tournante de l’Union africaine, qui doit revenir à Kagame en 2018, et sur des sujets de fond : réforme de l’institution panafricaine, maintien de la paix, climat et énergies renouvelables, place des femmes… « Ils ont préféré se voir directement plutôt que de passer par les multiples intermédiaires qui se proposaient, note-t-on dans l’entourage du président français. Nous sommes amenés à travailler sur les mêmes sujets en Afrique. Le réalisme voulait qu’ils en parlent. »

Toutefois, les 13 et 14 novembre se tiendra à Dakar la 4e édition du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique. Paul Kagame y est invité par Macky Sall. Si le chef de l’État rwandais accepte de se rendre à cette manifestation codirigée par le Sénégal et la France, ce sera une nouvelle occasion de dégeler les relations entre Kigali et Paris.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité