IGIHE.com \BB Politique
Forum des As : « Le Rassemblement maintient son meeting de ce samedi »
Publié le 4-11-2016 - à 11:42' par IGIHE

Revue de presse du 4 novembre 2016.Les journaux parus ce vendredi à Kinshasa reviennent sur le meeting du Rassemblement de l’opposition annoncé pour le week end et l’affaire des présumées malversations financières sur un des comptes de la CENI à la BGFI Bank.

Forum des As titre à la une : « Le Rassemblement maintient son meeting de ce samedi »

Le journal rapporte que ce regroupement politique présidé par Tshisekedi motive sa décision par la « Constitution de la RDC » qui garantit le régime d’information pour les manifestations publiques.

Passant outre la mesure du gouverneur de la ville suspendant toute manifestation publique pour une durée indéterminée pour des raisons de sécurité, le quotidien souligne que le "Rassemblement" dit ne pas se sentir lié par cette décision qu’il qualifie d’« anticonstitutionnelle ».

Cette frange de l’opposition se tient à la note d’information qu’elle dit avoir adressé à l’autorité urbaine sur cette cause, se fondant sur les prescrits de la Constitution pour maintenir son programme, note le journal.

Parlant de l’interdiction de cette manifestation, L’Avenir indique que Kimbuta reste ferme.
Le tabloïd s’interroge si dans un pays où certains partis politiques ne se préoccupent guère de donner une formation appropriée aux militants, André Kimbuta, gouverneur de la ville province de Kinshasa, doit-il accorder l’autorisation au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement pour son meeting prévu le samedi 5 novembre prochain à Kinshasa ?

A en croire le confrère, cette interdiction a été imposée en septembre dernier, après une série de grandes manifestations, pourtant autorisées par l’Hôtel de ville, mais qui s’étaient vite muées en une vaste opération de pillages et de vandalisme de commerces, des sièges de partis politiques et d’autres propriétés privées.

Evoquant la demande d’un groupe d’experts des droits de l’homme des Nations unies, qui a appelé les autorités de la RDC à lever la mesure d‘interdiction des manifestations à Kinshasa, L’Avenir soutient qu’au regard de toutes les raisons avancées, André Kimbuta Yango, ne pourra pas s’aventurer à autoriser ce meeting.

Cet appel des experts de l’ONU devrait être cette fois-ci ignoré, et le ciel ne tombera pas sur la RDC, conclut le quotidien.

Un autre journal à lire sur ce meeting, Le Phare qui rapporte que jusque tard dans la soirée, les organisateurs, sous la direction du président de leur comité des sages, Etienne Tshisekedi, mettaient la dernière main aux préparatifs, à la résidence du président, sur rue Pétunias, dans la commune de Limete (Kinshasa).

Selon les animateurs de cette plate-forme politique, il est de leur devoir de donner, à l’intention de leurs militants en particulier et de la population congolaise en général, leur lecture des derniers faits de l’actualité politique au pays, notamment des « résolutions issues de l’accord politique du camp Tshatshi », qu’ils ne reconnaissent pas, note le journal.

Revenant toujours sur la situation politique en RDC, Le Phare révèle dans un autre titre que le « Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement » a déposé, le mercredi 2 novembre 2016 à la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), par le soin d’un des doyens de son conseil des sages, le député national Gilbert Kiakwama kia Kiziki, son « cahier de charges » contenant ses propositions de sortie de la crise politique actuelle.

Signé par Etienne Tshisekedi, ce document renseigne que cette plate-forme politique est prête à faire une concession de taille à la Majorité présidentielle, à savoir la tenue des élections présidentielle et législatives nationales non pas en 2016, comme exigé jusque-là, mais en 2017 au plus tard, note le quotidien.

Au journal d’ajouter que cette « concession » de taille est assortie des mesures de confiance, notamment la libération de tous les prisonniers politiques, la cessation des poursuites judiciaires contre tous les opposants, le retour au pays de tous les opposants en exil, la réouverture de tous les médias fermés, la liberté des manifestations publiques, l’accès de tous aux médias publics, etc. l’intégralité de ce cahier de charge est à lire dans le journal.

« Affaire BGFI Bank : la CENI rejette les accusations en bloc ! », titre pour sa part La Prospérité.

Le journal indique qu’entre la CENI et le journal belge Le Soir, le point de non-retour a été franchi dans la bataille médiatique autour de l’affaire des millions de dollars affectés au processus électoral logés à BGFI Bank.

Visiblement, poursuit la consœur, la CENI a mal pris le lien établi par Le Soir entre les retraits effectués sur son compte à BGFI Bank et la non-organisation des élections en RDC dans les délais constitutionnels.

Il s’agit, lit-on dans un communiqué remis à la presse et signé de la main du rapporteur de la CENI, d’un discours destiné à jeter le discrédit sur le processus électoral en cours, à désorienter l’opinion nationale et à renforcer le climat de méfiance et de confusion au sein de la population en RDC, renseigne La Prospérité

Sur le fond de l’affaire, la CENI affirme détenir deux comptes bancaires à BGFI Bank, l’un en Francs congolais et l’autre en dollars américains et les retraits ont effectivement eu lieu, indique le journal, par des agents ayant qualité et autorisés par la hiérarchie pour des opérations de paiement dans le strict respect des normes et procédures en la matière, jure la CENI.

Avec radiookapi.net


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!