Dr Uzziel,Secrétaire d’Etat : Des questions du Parlement sur les Accords Maroc-Rwanda

Publié par IGIHE
Le 25 avril 2017 à 01:03
Visites :
56 2

Les hautes autorités du Ministère rwandais de l’Economie et Finance étaient invitées ce lundi 23 avril au Parlement pour quelques questions orales.

Les députés étaient inquiets de savoir si les différents accords commercaiux que le Rwanda signe avec d’autres pays profitent de tous les citoyens du pays ou si ce ne sont que des investisseurs qui y trouvent leur compte.

Les députés sont partis des récents accords commerciaux du 18 octobre 2016 signés entre le Rwanda et le Marocpour un flux total d’investissement vers le Rwanda de l’ordre de 33 milliards de francs concernant 22 accords bilatéraux Rwanda-Maroc.

Ces accords concernent le montage d’une usine pharmaceutique de African Institute of Technology. Il y a aussi, entre autre, l’achat de 76.1% d’actions de la Cogebanque, une banque commerciale locale avec insufflement de 41 millions de dollars.

Au nombre de ces accords, il y a aussi la mise sur pied d’un Fonds Mutuel (Mutual Funds) de 300 millions de dollars qui financera des projets divers, la construction de 5000 logements à coùts modérés dans le quartier Ndera (Est de Kigali) pour 68 millions de dollars américains.

Tous ces accords ont été soumis au Parlement rwandais pour leur ratification ce Lundi 24 avril. Des questions ont alors fusé chez les parlementaires.

"Je voudrais savoir si, par hasard, les entreprises marocaines qui viennent au Rwanda ne vont pas tirer plus de profits que ceux que nous escomptons en tirer. Par exemple, ne vont-elles pas verser les impôts réaliser dans leur pays d’origine au lieu de le faire ici ? Car dans ce cas, nous allons nous retrouver entrain de les aider à multiplier leurs capitaux et profits au lieu de nous aider", est ainsi intervenu le Député Nkusi Juvénal qui préside la Commission Parlementaire du Budget et des Comptes Publics.

Le Député JMV Gatabazi est, lui aussi, monté au créneau pour carrément demander aux officiels du Ministère de l’économie et finance : "Dans tous ces accords, qu’est-ce que le Rwanda gagne ?".
Le Secrétaire d’Etat au Plan, Dr Uzziel Ndagijimana, a essayé de répondre aux interrogations des députés en épinglant un autre accord signé entre les deux parties stipulant qu’il ne sera pas du tout question pour les investisseurs impliqués dans ces accords de payer un impôt double, que l’impôt sur le résultat sera unique.

"Dans notre pays, de tels accords qui stipulent une imposition unique prévient la fraude fiscale. Ces accords nous aident davantage à renforcer les relations bilatérales commerciales avec le pays d’où est originaire l’investisseur", a dit Dr Uzziel qui évoque une sorte de dynamisme des relations commerciales entre les deux pays qui échangent des informations utiles en la matière y compris celles concvernant la fraude fiscale.

Il a ajouté qu’une telle procédure d’imposition unique permet l’attraction des investisseurs, pour ce cas-ci, marocains. Il a confié aux députés rwandais que ces investisseurs se bousculent actuellement sur le terrain rwandais porteur de nombreux projets lucratifs.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité