Cote de confiance dans le Président Trump : les médias ... vicieux

Redigé par Beurk.
Le 1er juillet 2017 à 09:02
Visites :
56 2

Voici représentée la cote de confiance dans le Président Trump :

91% des Français ont une opinion négative du Président Trump. Mais comment les personnes interrogées forment-elles leur opinion ?

La réponse est évidente : en lisant ce que disent de lui les médias.

Si les journalistes écrivent qu’il ne faut pas avoir confiance en Trump, qu’il est incompétent, dangereux, idiot et subversif, le public, bien qu’il ne croit plus ce que disent les médias, pensera que Trump est dangereux, idiot, subversif, et il n’aura pas confiance en Trump.

Les médias disaient que le Président Obama était un grand président, le public français a pensé qu’Obama était un grand président, malgré son bilan catastrophique, car son bilan catastrophique, les spécialistes et les journalistes ont fait ce qu’il faut pour que personne ne le connaisse, tout comme ils font aujourd’hui ce qu’il faut pour que le public n’apprenne rien des superbes réussites du président Trump.

Les médias sont le moyen principal, sinon exclusif, de se faire une opinion d’un président étranger. Si les médias jouent avec la réalité, ou cachent la réalité, pour influencer les gens dans un sens ou dans l’autre, en général cela fonctionne bien. La preuve ici.

Regardons dans ce tableau tiré de l’étude d’Harvard, qui a mesuré la connotation négative ou positive des médias qui parlent Président Trump, comparé au président Obama :

80% des reportages sur Trump sont négatifs, contre 20% de positif.
41% des reportages sur Obama sont négatifs, contre 59% d’articles positifs.
On le voit, la corrélation est manifeste.

Si l’on compare les pays, c’est encore plus clair :

En Allemagne, 98% des reportages de l’ARD sur le président Trump sont négatifs, et 89 % des personnes interrogées ont une opinion négative de Trump.
En Grande-Bretagne, 74% des reportages de la BBC sur Trump sont négatifs, et 88% des personnes interrogées ont une opinion négative de lui.
Produire un pareil test en faisant mine d’ignorer la couverture outrageusement négative des médias du Président américain qui a généré ces résultats relève de la perversité la plus grande.

Quel machiavélisme ! Messieurs de la gauchosphère officielle, il n’y a pas de quoi être fiers de vous.


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité