Corée du Sud : Park Geun-hye a quitté le palais présidentiel

Redigé par IGIHE
Le 12 mars 2017 à 04:43
Visites :
56 2

En Corée du Sud, l’ex-présidente Park Geun-hye a enfin quitté le palais présidentiel et est rentrée chez elle, deux jours après sa destitution historique. Park Geun-hye était restée retranchée dans le palais présidentiel pendant quarante-huit heures, refusant d’en sortir alors qu’elle aurait dû quitter les lieux dès vendredi. Un retour sous les caméras de télévisions et sous les vivats de ses loyalistes. A cette occasion, la présidente déchue s’est publiquement exprimée pour la première fois, une déclaration pleine de défiance.

Des centaines de ses partisans, le drapeau à la main, attendaient la berline noire qui ramenait Park Geun-hye chez elle, dans sa maison d’un riche quartier du sud de Séoul. Mille policiers avaient été déployés pour l’occasion. Entourée de gardes du corps, la présidente déchue, tout sourire, est allée saluer ses loyalistes, qui scandaient « Annulez la destitution ! ».

Dans un communiqué lu par un porte-parole, Park Geun-hye a exprimé sa gratitude envers ses partisans et ses excuses pour n’avoir pas été au bout de son mandat. « Même si cela doit prendre du temps, je crois que la vérité sera finalement révélée », a-t-elle ajouté.

Déclaration ambiguë

Park Geun-hye semble ainsi refuser de reconnaître la décision de de la Cour constitutionnelle de la destituer. Sa déclaration ambiguë a provoqué une pluie de critiques, alors que ses partisans en colère refusent d’accepter la décision et ont fait preuve de violences depuis deux jours. Trois d’entre eux sont morts à la suite d’affrontement avec la police, vendredi.

Destituée, Park Geun-hye perd son immunité présidentielle. Elle risque des poursuites pénales pour corruption, abus de pouvoir et extorsion

Avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité