IGIHE.com \BB Politique
(Congo-Brazza/Guinée) Affaire de grands truands et mafieux .
Publié le 23-07-2016 - à 12:23' par IGIHE

En Guinée, l’ancien ministre d’Etat de l’Energie accuse Denis Sassou Nguesso. Brazza n’est pas Ouaga ; et les Guinéens ne sont pas les Congolais ! En Guinée, les pénuries de courant et les coupures à répétition ont toujours provoqué de violentes manifestations, pillages et incendies de biens publics et privés, dont le siège de la société d’électricité de Guinée (EDG) notamment en 2013.

Brazza n’est pas Ouaga ; et les Guinéens ne sont pas les Congolais !

En Guinée, les pénuries de courant et les coupures à répétition ont toujours provoqué de violentes manifestations, pillages et incendies de biens publics et privés, dont le siège de la société d’électricité de Guinée (EDG) notamment en 2013.

Ce dernier mois de juin 2016, les jeunes d’un quartier de Conakry sont encore sortis massivement pour exprimer leur ras-le-bol. Cela a créé des embrouillages monstres sur les voies principales entrainant l’intervention des forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les jeunes en colère.

Après la manifestation des jeunes, EDG a rétabli automatiquement le courant dans cette zone ; comme pour dire, si vous n’avez pas de courant, descendez dans la rue d’abord après vous serez servis…

Sur la cause de la persistance de ce problème, non-résolu au moins depuis 2011, l’ancien Ministre d’Etat en charge de l’Energie, Papa Koly Kourouma, qui a récemment basculé dans l’opposition, vient de faire des révélations. Actuellement ministre d’Etat Conseiller à la Présidence, il accuse, pas moins, Denis Sassou Nguesso l’autocrate congolais, d’ingérence dans ce dossier pour avoir introduit la société brésilienne Asperbras.

« Asperbras est venue en Guinée par l’intermédiaire du président Sassou NGuesso du Congo qui est l’ami intime du président Alpha Condé. Elle (la société Apserbras, ndlr) était venue en Guinée pour faire de la Géophysique dans le cadre des mines. C’est une fois en Guinée qu’elle s’est transformée en société d’énergie.

….. Donc cette société qui était là pour faire de la Géophysique a été sommée de faire de l’énergie. La première proposition faite a été refusée par nous, la seconde proposition a fait l’objet de discussion jusqu’à 21 heures. Le lendemain, j’ai été appelé à 09 heures à la présidence pour me dire qu’il faut que ce papier soit signé, il faut qu’on sorte de là, parce qu’on ne sait pas si l’on est dans le même esprit (…), puisque nous, on veut avancer et vous nous retarder.

Donc le marché a été passé dans des conditions obscures parce qu’on n’avait même pas encore résilié le marché qui avait été passé aux turcs. C’est cette précision que je voulais apporter puisque ce marché était l’émanation du président et non de son fils … » a donc révélé ce mercredi 20 juillet 2016, l’ancien ministre de l’Energie d’Alpha Condé.

Il rectifiait ainsi les récentes révélations du principal opposant guinéen, Cellou Dalein Diallo, et aussi leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), au sujet des scandales financiers dans le secteur de l’électricité dont la cible était Mohamed, le fils d’Alpha Condé.

« Sans appel d’offres, ni cahier des charges, celle-ci (Asperbras) rafle un marché de 144 millions de dollars contre l’engagement de donner 100 MW en 180 jours. Ce contrat en main, il ne s’est pas préoccupé de savoir si cette société avait la capacité technique et la surface financière de réaliser ce projet. Or, 144 millions dollars pour 100 MW, c’est trop cher. Mais comme c’est le fils (Mohamed Alpha Condé), tout le monde s’est attelé à la signature du contrat. »

Avec africatime.com


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!