Burkina:Kaboré, un allié de plus dans la lutte contre le FCFA

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 27 mars 2017 à 10:28
Visites :
56 2


Roch Marc Christian Kaboré, chef d’Etat du Burkina Faso, estime que « c’est un gros défi lancé aux Présidents » de la zone franc, et une occasion pour les anciennes colonies françaises de « réaffirmer » leur indépendance, « d’avoir une politique monétaire propre et non attelée à une autre monnaie telle que l’Euro ».

Deux jours après, le 17 mars, date de clôture du 5ème Forum international Afrique développement, à Casablanca au Maroc, rapporte l’AIB, le Président burkinabè s’est lui aussi exprimé sur le sujet. Et même si le locataire de Kossyam estime que « c’est un gros défi lancé aux Présidents » de la zone franc, il voit dans cette nouvelle annonce une occasion pour les anciennes colonies françaises de « réaffirmer » leur indépendance, « d’avoir une politique monétaire propre (à elles) et non attelée à une autre monnaie telle que l’Euro ».

« La réponse du Président s’inscrit dans une perspective pas à court terme mais il la pose dans une situation de réflexion dans un parcours à venir », a précisé le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, par ailleurs porte-parole du gouvernement, Rémis Dandjinou « En prévision de la réunion des ministres de la zone franc CFA qui se tiendra en avril à Abidjan, François Hollande a réaffirmé son ouverture à toutes les propositions que les Etats membres de la zone pourraient formuler à cette occasion, rappelant que cette monnaie et cette zone appartenaient aux pays qui la composent », peut-on lire dans le communiqué.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité