IGIHE.com \BB Politique
Bavure en Syrie : plusieurs dizaines de civils tués par la coalition internationale.
Publié le 20-07-2016 - à 19:50' par IGIHE

SYRIE - Au moins 60 civils dont des enfants ont péri mardi dans des raids de la coalition, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Selon Amnesty International, il s’agit "peut-être du bombardement le plus coûteux en vie de civils" par la coalition depuis le début en 2014.
P lusieurs dizaines de civils seraient morts dans ce qui constitue d’ores et déjà la plus grosse bavure de la coalition

Le bilan est encore incertain ce mercredi dans les environs de Manbij, une ville située à 100 km au nord-est d’Alep. Mais plusieurs dizaines de civils seraient morts dans ce qui pourrait constituer la plus grosse bavure de la coalition internationale, deux ans après le début des frappes en Syrie.

Le drame s’est joué à l’aube, quand des avions de la coalition ont mené des frappes alors que les habitants fuyaient les combats dans le village d’al-Toukhar, près du fief jihadiste de Minbej, a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH. "Il y a eu au moins 56 morts civils, dont 11 enfants, et des dizaines de blessés, dont certains grièvement atteints", a précisé Rami Abdel Rahmane qui s’appuie sur un vaste réseau de sources médicales et de militants à travers la Syrie.

"Possibles violations du droit humanitaire international"

Interrogée par l’AFP, la coalition a répondu par e-mail avoir "récemment" procédé à des frappes près de Minbej et être consciente des informations sur la mort de civils. "Nous allons examiner toutes les informations dont nous disposons sur l’incident", a indiqué la coalition. "Nous prenons toutes les dispositions pendant nos missions pour éviter ou minimiser les pertes civiles (...) et nous conformer aux principes du droit de la guerre".

Amnesty International a également réagi, exhortant la coalition à "redoubler d’effort pour empêcher la mort de civils et à enquêter sur de possibles violations du droit humanitaire international", expliquant qu’il s’agit "peut-être du bombardement le plus coûteux en vie de civils" par la coalition depuis le début en 2014 de ses opérations antijihadistes en Syrie. Un bombardement qui intervient peu après une autre bavure : déjà lundi, selon l’OSDH, au moins 21 civils ont péri dans des raids de la coalition sur al-Toukhar et la localité stratégique de Minbej, visée depuis le 31 mai par une offensive terrestre des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants arabes et kurdes de Syrie soutenue par les Etats-Unis.

La guerre en Syrie, qui a éclaté en 2011 après la répression par le régime d’une révolte pacifique, met aux prises de nombreux acteurs locaux et internationaux combattant sur un territoire très morcelé, dont une partie est occupée par l’EI. Elle a fait plus de 280.000 morts et forcé des millions de personnes à la fuite, engendrant une crise humanitaire majeure en Syrie, dans les pays voisins et en Europe.

Avec metronews.fr


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!