Apres election,Kagame fait un geste magnanime à ses malheureux concurrents

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 9 août 2017 à 04:37
Visites :
56 2

Le Président Paul Kagame vient de remporter haut la main ce 4 août 2017 l’élection présidentielle avec un score à la Soviétique : 98.63% devançant de loin les pauvres Philippe Mpayimana, indépendant (0.73%) et Dr Frank Habineza (0.47%).

Il est fier de voir que les citoyens rwandais ont maintenu leur confiance qu’ils avaient manifestée il y a deux ans lors du referendum sur la Constitution qui lui a permis de briguer ce troisième septennat jusqu’en 2024.

Comme à son habitude, embaucher celui qu’il a vaincu, cela ne lui pose pas de problème. Au contraire, il adore composer avec toute personne soucieuse de contribuer au développement du pays loin de toute cacophonie. C’est un militaire après tout. Cette dimension, cette identité militaire, commandant, est devenue un autre ‘lui-même’. Elle ne le quitte pas.

Kagame doit avoir admiré la transfiguration d’un Singapour qui est passé en moins de deux décennies d’une nation d’indigents à celle de citoyens libres de toute entrave de pauvreté, pour avoir entrepris une reconstruction assuree par la discipline populaire que le leader Lee Kwan Yew a su appliquer avec des succès fous.

Kagame se prêtant au micro d’une télévision ougandaise NBS declare qu’il tend la main à ses malheureux concurrents. “Les portes sont ouvertes pour tous”, lui a-t-il dit faisant allusion au fait que les deux candidats sont les bienvenus pourvus qu’ils se conforment à la discipline qu’il faut pour que les citoyens rwandais travaillent beaucoup et vite et qu’ils produisent des richesses nécessaires pour voir leurs mentalité avancer d’un cran.

A la question d’un quelconque nouveau plan d’action pour ce septennat qui s’annonce, “à vrai dire, il n’y a rien de nouveau par rapport à notre feuille de route pour la reconstruction de notre pays tombé en faillite sociale en 1994 avec le genocide perpétré contre les Tutsi. On a vu un Rwanda exsangue, toutes les infrastructures socio économiques détruites, le tissue social déchiré par une mauvaise gouvernance qui a longtemps perduré. Mon grand souci est de lutter avec acharnement contre la pauvreté au point que personne, aucun Rwandais ne restera en deça du seuil de pauvreté”, a-t-il confié à NBS ugandaise justifiant pourquoi toute personne, essentiellement intellectuelle et soucieuse de reconstruire son pays le Rwanda, est la bienvenue.

Certains analystes politiques ont pu comprendre ainsi les déclarations du Dr Frank Habineza qui pense sérieusement devoir démissionner de la direction de son parti des Verts pour en devenir un membre ordinaire. Est-ce une injonction des bailleurs de fonds de son parti ou est-ce une invite du Président Paul Kagame qui veut devancer ses adversaires politiques qui se cachent dans l’ombre et ainsi récupérer ce politicien qui a prouvé tout au long de ses meetings de campagne des dispositions àappliquer et perfectionner les programmes d’assistance sociale du FPR. N’a-t-il pas parl de doubler la quantitéde vaches àdonner aux familles, de mutuelle de santé ….?

Kagame veut-il par le même biais arracher de l’Occident français le candidat Philippe Mpayimana qui a, tout au long de la campagne présidentielle, clamé haut et fort, qu’il s’attachera à renforcer le pouvoir d’achat des citoyens des classes sociales pauvres et ainsi réduire les écarts criants de la redistribution des richesses dans le pays ?

Une telle personne doit être chère àPaul Kagame qui, attirant le plus possible d’investisseurs tant étrangers que locaux, n’a pas de liberté pour lutter sur cet autre front. Normal si on part du principe qu’investir c’est viser le plus de profit possible, les invités possesseurs de capitaux ont toutes les qualité du monde sauf celle de donner un petit quartier à leurs ouvriers et employés.

Aussi faut-il dire que le Président Pauil Kagame a besoin actuellement d’un Proudhon rwandais en la personne du discipline et moins tapageur Philippe Mpayimana luttant pour le réformisme socio économique et ainsi alleger les aspérités de la jungle économique rwandaise.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité