IGIHE.com \BB Politique
Afrique du Sud : face-à-face entre pro et anti-Zuma devant l’ANC
Publié le 6-09-2016 - à 16:37' par IGIHE

Le face-à-face a été tendu lundi matin entre partisans et adversaires du président Jacob Zuma. Une manifestation s’est déroulée devant le quartier général de l’ANC, pour demander la démission du chef de l’Etat touché par plusieurs scandales de corruption et de fraude. Ses détracteurs estiment qu’il est aussi responsable de la défaite du parti aux élections du mois dernier.

D’un côté, il y avait des membres de l’ANC hostiles au chef de l’Etat qu’ils accusent d’avoir corrompu le parti et d’avoir entrainé avec lui de hauts cadres. De l’autre, les pro-Zuma et notamment une cinquantaine de vétérans d’Umkhonto we Sizwe, la branche armée de l’ANC sous l’apartheid. En treillis, ces vétérans se sont déployés tout autour du siège de leur parti pour en interdire l’accès. Entre les deux groupes, la police a fait tampon.

« Nous sommes là pour protéger l’ANC et son bâtiment. Ce n’est pas une provocation, juste une démonstration de force pour rappeler que si vous voulez attaquer ce parti, nous serons là, à chaque fois, pour le protéger », a souligné Kebby Maphtsoe, président d’Umkhonto we Siswe. « Nous n’intimidons personnes, réagit pour sa part Colin Maine, président de la ligue des jeunes de l’ANC. Mais vous ne pouvez venir au siège, en grand nombre et dire que vous allez occuper ce bâtiment, sans vous attendre à ce que les membres de l’ANC réagissent. Nous défendons notre bâtiment, notre organisation et nos leaders. Les membres de l’ANC qui ont des préoccupations savent à qui s’adresser... Mais on ne règle pas ça comme ça. »

Les manifestants anti-Zuma demandent la démission du chef de l’Etat et des hauts cadres du parti. Pour eux, ces dirigeants sont tous corrompus et c’est leur faute si l’ANC a obtenu le plus mauvais score de son histoire lors des élections du mois dernier.

Une lettre de doléance

« Pendant la campagne électorale, beaucoup de gens ont indiqué qu’ils ne voteraient pas pour l’ANC tant que le président Jacob Zuma resterait le président du pays. Et à cause de lui nous avons perdu plusieurs grosses municipalités. C’est pour cela que nous voulons qu’il démissionne pour que nous puissions regagner la confiance des électeurs et restaurer l’image de l’ANC », explique Marie Louw, une manifestante.

Une centaine de détracteurs se sont retrouvés pour remettre une lettre de doléance au secrétaire général du parti. Les vétérans ont alors fait un barrage. Et finalement, le secrétaire général est sorti du bâtiment, escorté par les vétérans, pour recueillir les doléances des manifestants.

RFI


Kwamamaza
Commentaires

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!