IGIHE.com \BB Politique
Abbé Thomas Nahimana et son parti Ishema en route pour le Rwanda
Publié le 22-11-2016 - à 14:37' par IGIHE

L’abbé Thomas Nahimana, 45 ans, originaire du Diocèse de Cyangugu rentre au Rwanda après un séjour de 11 ans en France considéré par une large opinion des Rwandais pour son discours ethnocentriste hutu et de désobeissance civile essentiellement contenu dans son site Le Prophète, a décidé de rentrer au pays pour faire enregistrer officiellement son parti ISHEMA RY’URWANDA. Il est prévu atterrir à l’aéroport international de Kanombe ce vendredi 25 novembre 2016.

Nahimana se réclame toujours membre de la communauté des prêtres qu’il dit exercer en toute liberté.

"La prêtrise ce n’est pas une prison. C’est un sacrement qui est donné à quelques chrétiens pour qu’ils aident les autres dans leur quête de la chrétienté", a-t-il dit comme pour justifier sa raison d’embrasser la carrière politique. "Je suis et je reste prêtre. Quand le moment de quitter les ordres viendra, je le rendrai public", a ajouté l’Abbé Nahimana qui officiait dans une paroisse française de Le Havre depuis 2005, ville où, avec un autre abbé Fortunatus Rudakemwa, il a commencé à animer un journal en ligne LE PROPHETE aux relents négationnistes. C’est dans cette même ville de Le Havre où il a créé son parti ISHEMA RY’URWANDA le 28 janvier 2013.

L’Abbé à Paris

Ses idées tournent-elles autour du double génocide ? Il l’a montré à plusieurs reprises dans son journal LE PROPHETE.COM. Son discours tourne autour de la "mémoire de toutes les victimes du génocide, (lequel ? Il ne précise pas) comme une façon d’entretenir et attiser une colère". Il parle du projet de "rééduquer un peuple prostré dans la peur et l’angoisse" et de combattre l’ethnocentrisme.

Dans son idéologie politique, il part des faits historiques qu’il tord à sa façon. Selon lui, le FPR et ses troupes ont libéré le pays à cause de la soif de gouverner, que si les "INKOTANYI auraient été vaincus, la question de génocide n’allait pas être évoquée".

Au fond son idéologie politique qu’il amène tient en ces idées superstructurelles qui ne tiennent pas debout quant aux aspirations des citoyens qui cherchent un homme ayant un programme de politique économique qui leur tient à coeur.

"Nous (moi et l’équipe d’ISHEMA) arriverons à Kigali le mercredi 23 novembre vers 14.50. Nous serons accueillis par nos adhérents. Par a suite, nous procéderons aux modalités d’enregistrement officiel de notre parti. Au cours de l’élection présidentielle à laquelle je participerai aux côtés de Paul Kagame, si je suis vaincu, je me plierai aux résultats et accepterai le leaderhip de Paul Kagame", a dit l’abbé qui ne dit pas s’il participera aux élections dans son habits de prêtre.

Le choix politique de l’Abbé Nahimana n’a pas plu à ses supérieurs dont l’Archévêque de Kigali, Mgr Thaddée Ntihinyurwa et Mgr Smaragde Mbonyintege qui ont élevé leurs voix critiques dans un documentaire intitulé "L’Abcès de la Vérité" réalisé par un certain Léopold Gasigwa.

"Un prêtre a mission de réconcilier les humains avec Dieu. Je ne comprends rien du parti fondé par cet abbé soi diisant pour réconcilier les Rwandais. J’ai régulièrement lu ses écrits, alors j’ai tiré la conclusion que ce parti est loin d’être médiateur des Rwandais", a déclaré Mgr Thaddée Ntihinyurwa dans une tentative de montrer que cet abbé doit avoir des ambitions qu’il tait et qui sont différente de la quête de la réconciliation nationale des Rwandais.

D’après l’évêque de Kabgayi, Mgr Smaragde Mbonyintege, "ce prêtre qui a fondé un parti s’exclue ainsi de l’Eglise catholique sauf s’il a le mandat ou la permission de l’évêque son supérieur direct qui l’autorise quand il en trouve l’importance, la nécessité ou l’intérêt pour le pays".

L’Abbée Nahimana a été sacré prêtre après avoir fait le sermon de respect et de fidélité à Monseigneur Bimenyimana, Evêque de Cyangugu, et à tous ses successeurs. Quel ne fut son désagrément de voir l’abbé refuser l’odre lui donné par l’Evêque de fermer le website LE PROPHETE !

L’Abbé Nahimana déclare venir briguer le poste présidentiel pour 2017 qui, selon la Constitution nationale en vigueur, requiert un politicien de nationalité rwandaise n’ayant pas contracté une autre nationalité ; un politicien qui soigne l’affabilité dans ses relations sociales.

Mais quel programme politique amène-t-il qui puisse convaincre les citoyens rwandais pour qu’il soit élu président de la République ? Le Double génocide est un crime repressible par la loi. Ses méthodes de guérilla politique risquent elles aussi de la disqualifie. Selon lui, la structure de la base communautaire est faite de cellules de 6 membres chacune tenus au secret sauf le président qui représente la cellule dans un niveau élevé.


Kwamamaza
Commentaires

Uyu mupadiri yahaze bazamutujyanire1930asange bene wabo naho aadukangisha abafransa bazabaze ibyo twabakoreye nubu ntabwoba turitayRi

Répondre22.11.2016 à 15:15
kiwa

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Ne vous eloignez pas du sujet de discussion; Les insultes,difamations,publicité et ségregations de tous genres ne sont pas tolerées
Si vous souhaitez suivre le cours des discussions en cours fournissez une addresse email valide.
Votre commentaire apparaitra apre`s moderation par l'équipe d' IGIHE.com
En cas de non respect d'une ou plusieurs des regles d'utilisation si dessus, le commentaire sera supprimer. Merci!