Une autorité ferme comme facteur de développement rapide de Singapour
Publié le 8-02-2013 - à 13:12' par Augustin B. Ngabirame, Academic registrar KIE

Au moment où les valeurs et principes occidentaux de démocratie et des droits humains excluent toute coercition et une punition physique, parmi les facteurs qui ont permis une révolution capitaliste de fond en comble de Singapour, il y a eu le sens de l’ordre, de l’honneur et de la probité puisé dans les valeurs traditionnelles singapouriennes où on hésite pas à administrer de la bastonnade pour un sujet qui aura dérapé. C’est cette autre face de Singapour que l’intellectuel et chercheur rwandais NGABIRAME B. Augustin tente de décrire dans l’espoir que cet exemple pourra illustrer les régnants rwandais à adopter une pédagogie socio politique populaire puisant dans la culture et moeurs traditionnelles afin de poursuivre les transformations socio économiques durables et portant un cachet typiquement rwandais.

Singapour : Le principe de l’autorité sans faille, de la moralité publique et de la cohésion sociale comme outils de bonne gouvernance

Au cours d’un débat en 1994, le père de la nation Singapourienne, a déclaré ce qui suit : « Quand on dirige un pays, il faut donner l’exemple, sinon, les gens ne vous respectent pas. Si vous ne faites pas ce que vous dites, les gens vous résistent. Un ministre dont le comportement est discutable ne peut pas montrer l’exemple au peuple. Les gens ne lui obéissent pas ».

A travers cela, il a voulu insister pour dire que le principe fondateur de l’autorité est primordial pour diriger un Etat.

Les gens ont souvent besoin d’un modèle et d’un exemple pour démontrer, par la suite, leurs capacités et aller au bout de leurs objectifs.

LEE KUAN YEW a eu une influence prépondérante dans la bonne gouvernance de son pays pendant plus de trente (1959 – 1990) et il livre son expérience de leadership en ces termes : « when the PAP government took office in 1959, we set out to have a clean administration. (…) we had a deep of mission to establish a clean and effective government. (…) when we took the oath of office at the ceremony in the City Council Chamber in June 1959, we all wore white shirts and white slacks to symbolize purity and honesty in our personal behavior and our public life. The people expected this of res, and we were determined to live up to their expectations ».

Le principe de la modernisation de la Fonction Publique comme tremplin du développement du capital humain

Le gouvernement singapourien a créé une administration moderne et performante. On a créé des centres et pôles d’excellence pour mieux mener une politique de gestion des ressources humaines dans l’administration. On améliore les performances, la responsabilité et le contrôle. On organise et on motive les fonctionnaires de l’Etat.

On pratique le renforcement des capacités et de leadership. On développe des ressources humaines de qualité et de haut niveau, c’est-à-dire les citoyens de première classe qui ont des valeurs et qui affichent un esprit de moralité publique et d’intégrité. On rend le secteur transparent et efficace.

On transforme, d’une façon permanente, les services publics pour mieux faire face à des défis futurs.

Bref, Singapour a pu réaliser des projets ambitieux dans ce domaine ; projets modernes et professionnels en matière d’administration publique.

Pour y arriver, Singapour s’est doté des équipes appelées «  Advanced taskforce » qui analysent les outils et les mécanismes de formation. Ces « Advanced taskforce » voient également comment les adapter à la situation présente et future du pays.

La modernisation du secteur public est une nécessité primordiale. Elle aide l’ autorité publique à répondre à l’évolution des besoins de la société et à maintenir la compétitivité dans un environnement international en pleine mutation. C’est le « Management Institute » qui s’occupe de tout.

Formation d’une élite administrative du 21ème Siècle

« Le projet PS 21 » ou « Public Service for the 21st Century (PS 21) » a été lancé pour mieux favoriser les changements dans les services publics à partir de 1995.

Il est question d’émulation sur les thèmes de fierté et d’excellence dans les services publics. Chaque employé doit passer au moins 5% de son temps (12,5/ an) en formation.

On a associé la dynamique de la communication avec « PS 21 » et on a créé un journal électronique intitulé « Challenge Public Service for the 21st Century ». Les lecteurs sont invités à réagir, c’est-à-dire les agents de la Fonction Publique et les requérents des services publics.

Le développement d’internet et du haut débit est un facteur déterminant au développement de l’administration.

En effet pour ce qui concerne E- gouvernement, le « Harvard Business Review » met le Canada au premier rang mondial, suivi de Singapour et des Etats – Unis.

Le principe du triomphe de la pédagogie du bâton comme catalyseur de la discipline et de la rigueur Singapouriennes

Pour faire régner la discipline au sein de la population singapourienne, le gouvernement a imposé l’utilisation de la canne comme châtiment corporel ; ceci pour maintenir une discipline sociale, une discipline scolaire et une discipline militaire au sein de la société Singapourienne.

A Singapour, la loi et l’Ordre sont de béton : « law and order provide the framework for stability and development ».

LEE KUAN YEW estime qu’une personne coupable doit être sévèrement punie : « I did not accept the theory that a criminal is a victim of society. (…) we found casing more effective than long prison terms and imposed it for crimes related to drugs, arms trafficking, rape, illegal entry into Singapour, and vandalizing of public property. (…). These measures have made for law and order in Singapore. (…) Singapore was rated no1 for security, « where there is full confidence among people that their person and property is protected ».

Commentaires

ANDIKA ICYO UTEKEREZA KURI IYI NKURU

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKA RY'IGITEKEREZO CYAWE:
Witandukira kubijyanye n'iyi nkuru; wikwandika ibisebanya, ibyamamaza cyangwa bivangura; wikwandika ibiteye isoni,
Wifuza kubona byihuse ibivugwa/ibisubizo ku gitekerezo cyawe, andika email yawe ahabugenewe.
Igitekerezo cyawe kigaragara nyuma y'isuzuma rikorwa na IGIHE.com
Ibi bidakurikijwe igitekerezo cyanyu gishobora kutagaragara hano cyangwa kigasibwa, Murakoze!