RDC : les groupes armés entretiennent l’insécurité au Lac Edouard

Publié par IGIHE
Le 6 janvier 2017 à 04:33
Visites :
56 2

Au cours de l’année 2016, huit écogardes ont été tués à Kyondo et Chanika au bord du parc national des Virunga, au moins 17 hippopotames abattus ainsi que 82 pirogues prises en otages sur le lac Edouard par des groupes Maï-Maï. L’ONG Groupe d’études et d’action pour la protection de l’environnement (GEAPE) a déploré cette situation dans son rapport rendu publique vendredi 6 janvier.

GEAPE, qui lutte pour la protection de l’environnement, indique que ce bilan « encore provisoire » peut s’alourdir avec la reprise des positions des groupes armés dans la cité de Kyondo. Ces miliciens opèrent en toute quiétude en tracassant la population, selon la même source.

Pour le moment, à Vitshumbi par exemple, il y a au moins 350 pirogues sous contrôle de ces rebelles, qui fournissent des recettes de plus de 3500 dollars américains par semaine, soit 14.000$ le mois, a révélé la GEAPE. Cette pratique constitue une source de financement non négligeable pour les milices et un manque à gagner au Gouvernement, selon la même source.

Ainsi, le directeur exécutif de GEAPE, Faustin Nyebone, recommande à la MONUSCO et à l’UNESCO de mettre en place une force navale en renfort aux FARDC pour protéger ce patrimoine de renommée internationale :

« Nous avons formulés nos recommandations au regard de la résolution 2272, qui oblige à la MONUSCO d’attaquer, de neutraliser les groupes armés ; et surtout qu’ils sont en train de détruire un site du patrimoine mondiale de la communauté internationale dont la MONUSCO est la représentante ici au Congo. Nous avions suggéré à l’UNESCO, qu’il y ait des écogardes casques bleus, que l’UNESCO puisse aussi faire un plaidoyer au niveau du Conseil des sécurité de l’ONU, qu’on puisse classer ces crimes-là contre les aires protégés parmi les crimes de guerre. »

Le GEAPE recommande aussi à la population des localités de Kyondo, Chanika, Vitshumbi, Kisaka et Museya de couper tout contact avec les groupes armés et de soutenir tous les efforts visant à protéger les ressources du Lac Edouard.

Source : Radio Okapi


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité