La France, « invitée subtile » dans le discours du Président Paul Kagame… « …sans aucun doute »

Redigé par Alain Billen
Le 22 août 2017 à 03:35
Visites :
56 2

Le Président Paul Kagame parle la langue de Molière, …peu, mais tellement bien : « Les faits sont têtus,… sans aucun doute ».

Ce n’est pas le genre de Paul Kagame de prendre la parole pour ne rien dire. Il maîtrise parfaitement cet art oratoire qui le conduit sur le terrain glissant de la diplomatie, sans pour autant se priver de quelques expressions qui restent à chaque fois gravées dans la tête de ceux qui l’écoutent.

Alors que le « néophyte » des questions rwandaise restera indifférent à certains passages de son discours, les autres auront tous compris le sens réel des quelques mots prononcés, adressés aux « détracteurs » du Rwanda. Le temps où Paul Kagame choisissait ses mots dans ses propres émotions est révolu. Aujourd’hui le Président rwandais façonne, choisit et arrange « diplomatiquement » ces expressions afin qu’elles ne puissent heurter personne, mais en s’assurant qu’elles seront bien comprises par certains destinataires ciblés.

Paul Kagame s’est donc permis de lancer quelques « salves », à ceux qui veulent nous forcer à vivre selon leurs normes. En une petite phrase, tout est dit : « Ils exigent que nous remplacions des systèmes qui fonctionnent bien pour nous avec des dogmes dans lesquels leurs propres gens perdent rapidement la foi ».

Juste après cette première vérité, une phrase qui restera certainement gravée dans le cœur des africains, « L’Afrique n’a pas de problèmes de civilisation, seulement des atouts… Sans aucun doute (dit en français) ».

Tout le monde se souvient de cette phrase polémique prononcée il y a peu par le Président Français, Emmanuel Macron : « Les problèmes auxquels l’Afrique est confrontée aujourd’hui sont complètement différents … et sont liés à la « civilisation ». Et comme pour en expliquer le sens, il n’hésite-pas à rajouter : « …Des problèmes où la moyenne d’enfants par femme évolue à « sept ou huit enfants », ce qui entrave le développement dans les pays africains ».

Le Président français s’est fait extrêmement critiqué suite à ces propos que certains ont jugés de « racistes ».

Le Président Paul Kagame a répondu avec beaucoup de diplomatie et d’intelligence, à ces « allégations » (pour ne pas utiliser le mot « bêtise »). En effet, il maîtrise d’autant mieux la langue de Molière, qu’il l’utilise peu, à bon escient, mais tellement efficacement. « Sans aucun doute », ces quatre mots, mis les uns à côtés des autres, ont marqué ce discours autant que « Les faits sont Têtus » sont restés gravés dans la mémoire de chaque rwandais.

Et oui, Monsieur Macron, la jeunesse de l’Afrique n’est en aucun cas une « tare », comme vous le laissez supposer, mais un énorme « atout »… #sans aucun doute !

Pour compléter sa pensée, le Président Paul Kagame a voulu souligné : « Au cours des siècles d’adversité, notre civilisation nous a soutenue. Aujourd’hui, cela nous donne de l’ambition, de la compassion et de la créativité. Sans exception, il y a infiniment plus qui nous unit, en tant qu’humains, que ce qui nous diviserait »… #sans aucun doute !

Avant de terminer, le Président fait allusion aux attaques incessantes qui doivent « nous renforcer si nous répondons avec clarté et conviction », tout en rajoutant une conclusion qui est pleine de bon sens : « Notre expérience est telle que nous serons humiliés dans tous les cas. Donc, nous pourrions tout aussi bien faire ce que nous jugeons bon pour nos concitoyens »… #sans aucun doute !

Toujours dans le même état d’esprit, Paul Kagame demande à ceux qui s’inquiètent de « notre bien-être », de se sentir à l’aise. « Nous sommes les meilleurs élèves de nos lacunes. »… #sans aucun doute !

Pour terminer, le Président a déclaré qu’il n’existe pas de modèle unique pour la construction d’une nation. « À la base de tout succès, les bons choix sont fondés sur une mentalité ; Do It Yourself ! ».

Les 25.000 personnes présentent dans l’enceinte du Stade National d’Amahoro étaient comblées. Une fois de plus, leur Président a trouvé les mots et les phrases qu’ils attendaient… il avait parlé pour eux !

Au milieu de son discours, Paul Kagame a fait allusion à une chanson Gospel. Dans les secondes qui ont suivi, les 25.000 personnes ont entonné en chœur le refrain interrompant le discours du Président. Une telle communion a su créer sur le moment une telle émotion qui ne peut se décrire par des mots,… il faut la vivre. Un discours d’investiture magique, d’un grand Chef d’État en connexion complète avec son peuple… #sans aucun doute !


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité