Forum /Débat : Les Burundais, sommes-nous des « malades mentaux » ?

Redigé par Iwacu.com
Le 15 janvier 2018 à 08:28

Deux échanges entre deux lecteurs d’Iwacu,un certain Burimaso et Haboninama sur notre forum suscitent des réactions très vives. C’était au sujet de l’éditorial http://www.iwacu-burundi.org/ceni-o... débat reste ouvert. Réagissez !

« Votre incapacité à renouveler votre thématique trahit une réelle indigence intellectuelle, Ce qui est encore plus grave, un discours qui s’affaisse dans la complainte est un signe révélateur d’un désordre beaucoup plus profond sur le plan psychologique. »

Réponse de Habonimana

« Ce qui est encore plus grave, un discours qui s’affaisse dans la complainte est un signe révélateur d’un désordre beaucoup plus profond sur le plan psychologique ».

Montrez-moi un seul Burundais qui n’est pas atteint par un désordre profond sur le plan psychologique. Oui Burimaso ! Montrez-moi un seul Burundais ou Rwandais qui n’est pas un grand malade mental !

Des enfants jouent sans peur dans un cimetière à Bujumbura (photo @iwacu
Commençons par les bourreaux. Croyez-vous réellement que des politiques, des officiers supérieurs, des cadres techniques et administratifs, des exécutants soldats, policiers et miliciens qui tuent, mutilent, castrent, violent, embastillent et exilent des innocents, sont normaux ?

Croyez-vous que des gens qui justifient la vengeance sur des jeunes de la troisième génération après 1972 sont normaux ?

Croyez-vous que des gens autoproclamés chrétiens qui se complaisent à infliger des souffrances les plus atroces à des innocents, femmes et enfants, sont normaux ?

Croyez-vous que des gens qui violent les mamans devant leurs enfants et les filles devant leurs pères sont normaux ?

Prenons les victimes. Croyez-vous que des personnes qui ont vu les leurs subir les souffrances les plus atroces et leurs familles exterminées sont normales. Oui je suis un grand malade mental.

Je suis habité par la mort de François et Marcellin, 10 ans, de ma classe de 5ème en 1965. Mort pour rien. Premier génocide des tutsis. Je suis habité par la terrible répression qui s’en suit et les tortures de paysans que j’ai vues alors que je n’avais que 10 ans.

Je suis habité par le petit peuple tutsi décimé depuis Nyanza Lac jusqu’à Bujumbura rural en 1972.

Je suis habité par la vengeance contre des innocents hutus et encore une fois les tortures que j’ai vues à 17 ans de ma fenêtre d’école. Le souvenir de mon ami Jean 17 ans ne me quitte pas. Il était élève à l’Athénée de Bujumbura. Emporté avec son père et son beau-frère. Le souvenir de Cariton ancien de mon école, alors à l’université ne me quitte pas. C’était un athlète hors pair, tout en muscles incroyables et qui promenait sa force et sa joie de vivre avec une bonhomie indescriptible. Le souvenir de ses camarades d’Université anciens de mon école, génis scientifiques ne me quittent pas.

Le souvenir de ma famille décimée en 1993 depuis le patriarche octogénaire jusqu’à un bébé de deux semaines ne me quittent. Le souvenir de Flora Habonimana, 14 ans, brûlée à Kibimba et qui meurt un mois après à l’Hôpital Roi Khaled ne me quitte pas. Les hurlements de ses camarades de malheur ne me quittent pas. La souffrance de la mère de Flora au cimetière ne me quitte pas. Elle est morte de chagrin par la suite.

Oui Burimaso, je suis un grand malade et nous sommes nombreux. Il faut arrêter cette folie. Nous ne pouvons pas léguer à nos petits-enfants les mêmes atrocités. Nous devons enseigner depuis le sein maternel qu’une vie humaine est sacrée. Nous ne le savons pas encore. Notre culture est une culture de la mort et de la commission d’atrocités contre des innocents.

Exactement comme la culture des mutilations génitales féminines. Les peuples qui les pratiquent ne savent pas qu’ils font mal.

Nous ne savons pas encore qu’une vie humaine est sacrée. Il va falloir l’apprendre. Oui je persiste et signe, je suis un grand malade. Mais quel est le Burundais ou le Rwandais qui ne l’est pas ? Dites-moi Burimaso !


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité