Daily Mail forcé au démenti sur " le degré insupportable de corruption au Rwanda"

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 18 avril 2017 à 01:43
Visites :
56 2

Il a été demandé au quotidien anglais Daily Mail d’apporter un démenti à ses déclarations selon lesquelles le Rwanda est rongé viscéralement par la corruption alors qu’il s’est positionné 56ème au Palmarès de pays luttant le plus contre ce fléau sur l’indice Corruption Perceptions Index 2016 de Transparency international.

Dans son coommuniqué publié ce 17 avril, la Direction de Daily Mail accepte que le journal a publié le 3 janvier 2017 un article portant titre : "Le Rwanda, un pays rongé par la Corruption", que, sa le préciser, il dit qu’il lui a été demandé d’apporter une correction du contenu de l’article en question :

"Il nous a été demandé de rectifier l’article et montrer que le Rwanda est classé 50ème sur 176 pays du monde, des pays les moins au plus corrompus. sur l’indice de
Transparency International dit ‘Corruption Perceptions Index 2016.”

En effet, beaucoup de rapports internationaux soulignent que le Rwanda est un pays qui lutte sérieusement contre la corruption et qu’il est de surcroit un modèle pour les autres pays en la matière. La lutte permanente contre la corruption est souligne dans la volonté politique du dit pays pour l’éradication totale de ce fléau qu’est la corruption".

Il faut dire que les autorités rwandaises à tous les niveaux décisionnels savent que ce phénomène est dur à extirper.

"Nous avons beaucoup à faire pour éradiquer complètement cce phénomène Corruption. Mais notre but est d’être classés Premier sur l’Indice dans le proche futur" a dit Vincent Munyeshyaka, Secrétaire Permanent près le Ministère de la Gouvernance locale alors qu’il s’exprimait sur la place qu’occupe le Rwanda sur l’Indice de Transparency International pour l’an 2016.

Des stratégies de lutte contre la corruption bien en place

La volonté politique de lutte contre la corruption est bien affichée au Rwanda. Ainso l’Office de l’Ombudsman et l’ONG locale Transparency-Rwanda ont demandé récemment au Parlement rwandais d’instituer une loi créant une cour spéciale de répression des crimes de corruption. Cependant, les débats vont bon train au tour du projet de création de cette cour, le Président de la Cour Suprême Sam Rugege jugeant inopportune cette cour pour le simple fait que les crimes de corruption ne sont pas encore arrivés à un niveau alarmant.

"Comparé à d’autres pays, la corruption au Rwanda n’est pas un fléau. Cette cour spécialisée n’est pas nécessaire", a déclaré Sam Rugege.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité