La Franco-Iranienne Maryam Madjidi remporte le prix Goncourt du premier roman

Publié par Olga Ishimwe
Le 4 mai 2017 à 10:00
Visites :
56 2

Le jury réuni à Paris, chez Drouant, et présidé par Bernard Pivot, a décerné ce mercredi 3 mai, avec 7 voix sur 10 au premier tour, le prix Goncourt du premier roman 2017 à Maryam Madjidi, née à Téhéran en 1980. « Marx et la poupée », édité par Le Nouvel Attila, raconte la jeunesse iranienne de l’auteure oscillant entre les questions de l’identité persane et l’exil en France.

Une naissance littéraire pour se réconcilier avec ses racines et son exil. Née à Téhéran, aux premières heures de la révolution iranienne, Maryam Madjidi a dû s’exiler en France à l’âge de 6 ans. Elle a vécu aussi quatre ans à Pékin et passé deux ans à Istanbul. Aujourd’hui, elle apprend le français à des mineurs étrangers isolés et a reçu le prix Goncourt du premier roman pour Marx et la poupée.

Lors de la fuite en France, son père, sa mère et elle-même ont dû abandonner en Iran leurs rêves, les livres interdits et les jouets, d’où le titre. Dans les 208 pages du roman, Maryam Madjidi fait resurgir les fantômes de son enfance iranienne et les obstacles de sa jeunesse parisienne, entre intégration et assimilation. Comment devenir Française tout en restant Iranienne ? « Je déterre les morts en écrivant. C’est donc ça mon écriture ? »

« La fierté d’être différente »

Elle a trouvé la réponse en écrivant ce livre, en extirpant de son âme cette double culture qui l’habite et qui fait cohabiter le farsi et le français, la mauvaise conscience et l’envie d’aller de l’avant : « La fierté d’être différente. Mais toujours cette gêne, cette voix intérieure qui me rappelle que tout ça, ce n’est pas moi, que je me cache derrière un masque, celle de l’exilée romanesque. Je vous le donne, ce masque, prenez-le, je le dépose dans vos mains. »

Maryam Madjidi succède ainsi à Joseph Andras qui avait refusé le prix Goncourt du premier roman en 2016 pour De nos frères blessés et à Kamel Daoud, lauréat en 2015 pour Mersault, contre-enquête. Ce prix littéraire est attribué chaque année en marge du prix Goncourt par l’Académie Goncourt en partenariat avec la ville de Paris.

Avec Rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité