La Ministre à la Présidence défend un projet de loi réorganisant les services de renseignement

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 7 août 2016 à 02:49
Visites :
56 2

Ce 5 août 2016, Au Parlement rwandais, les députés ont approuvé l’opportunité d’un projet de loi portant sur le NISS- National Intelligence and Security Services (Service National de renseignement et de Sécurité), sur une école de formation en technique et science de renseignement et de sécurité et sur la nouvelle procédure de cet ordre.

La Ministre à la Présidence de la République, Vénantie Tugireyezu, invitée à la séance plénière du Parlement pour défendre ce Projet de loi, a parlé du caractère particulier de cette institution NISS, que pour ce faire, l’école pour ses cadres doit revêtir d’un statut spécial différent de celui d’autres centres normaux de formation.

Dans le cadre de ce nouveau projet, les instances dirigeantes de NISS sont précisées : Le Secrétariat général de NISS logé au QG de l’institution, la Direction de la Sécurité Intérieure, la Direction de la Sécurité Extérieure, la Direction Administration et Personnel, la Direction de Immigration-Emigration.

Pour l’Ecole des Services de Renseignement, il est prévu qu’elle sera régie par des lois particulières différentes de celles qui régissent les Académies policières et militaires du pays.

Partenariat NISS et Reserve Army

"Nous sommes entrain de demander que le principe de collaboration entre NISS et les anciens qui ont terminé honorablement leur service militaire soit accepté par les députés. Ensuite, il sera question d’agencer ce principe dans le texte de lloi à ce propos", a dit Tugireyezu montrant que ce projet de loi insiste sur le principe de légalité de la collaboration des différents services ayant la sécurité dans leurs attributions.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité