Gén.Kabarebe s’exprime sur le pillage international de RDC ;séjour illimité de la MONUSCO

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 23 juin 2016 à 08:53
Visites :
56 2

Le Ministre des armées, le général James Kabarebe, était l’invité de l’Académie de Police de Musanze où se déroule une session dénommée Symposium on Peace, Security and Justice réunissant 31 officiers supérieurs des Polices Nationales de 10 pays d’Afrique : Uganda, Ethiopia, Namibia, Burundi, Zambia, Sudan du Sud, Tanzania, Gambia et le Rwanda.

Sans ambage, le Général-ministre James Kabarebe a déclaré que les superpuissances mondiales continuent de s’immiscer dans les affaires des pays d’Afrique à tel point que même des pays moyens veulent assujettir ces pays d’Afrique.

Il a fait cette déclaration au cours de sa communication devant le parterre d’officiers supérieurs de différentes Polices ajoutant que ces pays qui exercent un diktat sur l’Afrique sont mus par l’appétit des richesses dont regorge le continent et par cette propension à être des superpuissances.

"Ces pays occidentaux renforcent leur espionnage en déployant leurs agents dans des ONGs internationales et autres organisations internationales dont l’ONU et des institutions religieuses internationales", a dit le général-ministre.
Il a montré comment les gouvernements africains sont fragilisés par les superpuissances mondiales. Il a illustré ses propos par la mort du Libyen Mouammar Khadafi qu’on a accusé de crime de dictature pour mieux détruire son pays la Libye.

Parlant du rôle néocolonial de la France, il a dit qu’il est inconcevable que cette France contrôle à partir de Paris l’économie de 15 Etats africains.

"La France a mis des bases militaires dans les capitales de ces Etats au point que ces derniers ne peuvent pas être libres de tisser des relations ou pactes d’amitié ou militaires avec d’autres pays", a-t-il dit révélant que l’Ivoirien Laurent Gbagbo a été victime de sa tentative de tisser des relations commerciales avec la Chine, que pour lle punir, il s’est retrouvé à La Haye devant la Cour Pénales Internationale.

Il a ensuite abordé la question de la RDC pour critiquer un séjour prolongé de la MONUSCO. Il a montré comment l’ancien Premier Ministre Patrice Lumumba a été sauvagement exécuté en 1960 pour avoir voulu lier une amitié avec une Russie

"Une certaine opinion internationale pense que la Monusco se maintien en RDC pour mieux combattre les FDLR rwandaises, les ADF ugandaises et autres milices locales dont lles MAI MAI.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité