Est de la RD Congo : neuf morts dans un massacre attribué à des rebelles ougandais

Redigé par IGIHE
Le 5 juillet 2016 à 02:41
Visites :
56 2

Neuf civils congolais, dont cinq femmes, ont été tués dans un nouveau massacre attribué à des rebelles ougandais dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mardi de source militaire.

L’attaque nocturne a frappé la ville d’Oicha, dans le nord de la province du Nord-Kivu, a précisé le lieutenant Mak Hazukay, porte-parole de l’armée congolaise.

Oicha est située dans le territoire de Beni, théâtre d’une série de tueries ayant coûté la vie à plus de 500 personnes depuis octobre 2014.

Les autorités congolaises et la Mission de l’ONU en RDC (Monusco) chargée de neutraliser les quelques dizaines de groupes armés encore en activité dans l’est du pays en imputent la responsabilité aux rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF).

"Dans la nuit de lundi à mardi, les ADF se sont introduits sous la pluie au quartier Tenambo à Oicha et ils ont tué neuf civils dont cinq femmes", a déclaré à l’AFP le lieutenant Hazukay, joint par téléphone de Goma, la capitale du Nord-Kivu.

A la mi-journée, a ajouté l’officier, l’armée continuait de traquer les responsables de ce nouveau drame.

Confirmant le bilan des victimes donné par l’officier, le président de l’ONG Société civile du territoire de Beni, Teddy Kataliko, a déploré que "les terroristes ADF (aient) encore une fois endeuillée la population".

"Présentement, c’est la peur qui s’installe au cœur de la population d’Oicha qui demande encore une fois sa sécurisation par ses gouvernants", a ajouté M. Kataliko.

AFP


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité