L’art a aussi sa déontologie et son éthique - Dr Harebamungu

Publié par Jovin Ndayishimiye
Le 31 janvier 2013 à 10:19
Visites :
56 2

Le Secrétaire d’Etat à l’Education primaire et secondaire, Dr Mathias Harebamungu, déclare qu’au moment où le monde des artistes rwandais est appelé à plus de professionnalisme, il doit aussi se conformer à l’éthique rwandaise.

Il a fait ces déclarations alors qu’il procédait à l’ouverture de la réunion des artistes et de leurs dirigeants réunis dans RAI (Rwanda Art Initiative) et de la direction de la WDA (Workforce Development Agency).
Le Dr Harebamungu a insisté sur la promotion de la culture nationale. Il a également sensibilisé les artistes rwandais à se professionnaliser dans leur domaine.
Boivin Roumestan Florence du Canada qui participait à cette rencontre a conseillé au monde des artistes rwandais d’entrer en collaboration même pour des concerts de petite envergure pour que leur métier puisse aller de l’avant et pour que le Gouvernement puisse les appuyer.
Saba Michel du Burkina Faso, également invité à la rencontre de Kigali, a déclaré que l’art est un domaine économique qui exploite la culture, que l’art a fait progresser l’économie de ce pays de façon incomparable au point qu’il a gagné une notoriété internationale intéressante.
Rugamba Dorcy, président de RAI s’est plaint du peu d’écoles d’art, du faible volume de création des infrastructures culturelles et artistiques et qu’aucun investissement n’est orienté dans le secteur.
Le Ministère de l’éducation et les instances affiliées avancent que ces défis vont en voie de solutionnement avec la réhabilitation de l’Ecole d’Art de Nyundo (Nord Ouest du pays) qui s’accompagnera de la dotation en équipement et en personnel professionnel.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité