Unilever à l’assaut des collines vertes rwandaises : Plantations théicoles ; 1000 emplois

Redigé par NDJ
Le 6 décembre 2017 à 01:47

L’investisseur dans la théiculture rwandaise, Unilever Tea Rwanda a lancé ce mardi 5 décembre 2017 son projet de plantation de thé sur 4.231 ha de terres des secteurs Kibeho et Munini dans le district collinaire de Nyaruguru. Il promet de créer 1000 emplois permanents par le biais de la construction puis de l’exploitation d’une usine à thé.


Tout est prêt. La relocalisation des paysans a été prévue et terminée avec la construction de leurs habitations modernes.

Il est prévu que cette usine va devoir produire 10.000 tonnes de thé par an.
« Partout où s’installe l’investissement, la vie change. Cette usine de thé va donner de l’emploi permanent aux ménages qui travailleront à la récolte à longueur d’année », a dit Mme Gérardine Mukeshimana, Ministre de l’Agriculture qui était l’invitée d’honneur de cette cérémonie souhaitant aux paysans du voisinage de l’usine de profiter de ces emplois pour changer les conditions de vie de leurs foyers et de leurs enfants qui devront s’atteler aux études et dans de bonnes conditions de vie et d’hygiène.

François Habitegeko, Maire de Nyaruguru, présent à la fonction, a été plus explicite. Il a annoncé que cette usine va devoir profiter aux fermiers du voisinage qui vont, des 4231 ha d’espace théicole, exploiter pour leur propre compte 3.415 ha, l’Unilever Tea Rwanda ne disposant que de 816 ha.

« A ce jour, nous produisons rien que 3.900 ha par an des trois usines que compte Nyaruguru. Dès que l’Usine Uniler Tea Factory sera fonctionnel en 2028, nous passerons à un excédent de 10.000 tonnes par an », a dit Habitegeko qu a annoncé que déjà 600 ouvriers ont déjà contracté des emplois dans les champs de l’entreprise et autres types d’emplois.

L’entreprise a dû exproprier 228 villageois de Gorwe en secteur Mata, de Ngeri en secteur Munini pour libérer 2.000 hectares de champs et de construction de l’usine Unilever Tea Rwanda. Ces paysans se sont vu construire de belles habitations regroupées et des enveloppes d’argent pour une cession de leurs propriétés au profit de l’usine.

L’entrepreneur Paul Polman et propriétaire de l’Unilever Tea Rwanda dit avoir été attiré par la personnalité du Chef de l’Etat rwandais Paul Kagame qui l’a invité à investir dans ce secteur.

« Je l’ai rencontré à New York en 2015. J’ai été agréablement très surpris de voir comment il a à cœur tout ce qui peut profiter aux citoyens rwandais », a dit Polman fier de voir que deux ans après la promesse faite à Kagame est devenue une réalité.
Cérémonie en images


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité