RDB-Rwanda : Stratégies d’accroissement des recettes du tourisme

Redigé par IGIHE
Le 9 octobre 2017 à 07:31
Visites :
56 2

Le plan de développement de ce septennat dressé récemment par le nouveau Premier Ministre au Parlement entend qu’à l’orée de 2024, le Rwanda aura engrangé de 404 millions actuels à 800 millions de dollars de recettes du tourisme soit 68 milliards de francs rwandais. Aussi asseoit-il des stratégies faisant du Rwanda une destination touristique la plus prisée de toutes en Afrique et dans le monde.

Un pari possible pour un pays où un touriste se sent parfaitement en sécurité

RDB parle d’une croissance économique de 10% enregistrée chaque année au Rwanda. Pourtant le même RDB n’est pas satisfait de cet indicateur. Il souhaite qu’elle monte à 25%.

Des stratégies à mettre en place
"Nous devons faire un marketing agressif et bien ordonné pour faire connaître davantage les attractions touristiques du Rwanda, un pays auquel toute l’opinion international fera allusion dans ses préoccupations touristiques. En effet, la plupart des touristes interrogés sont émerveillés de l’image du Rwanda actuel. Ils n’en reviennent pas. C’est dire donc que ceux qui n’ont pas fait le voyage du Rwanda restent nombreux et souhaiteraient le découvrir", a dit Belize Kaliza, Directrice du Tourisme près RDB.

Elle promet un travail de marketing sans repos par le biais d’efficaces réseaux sociaux.
La deuxième stratégie est celle consistant à parfaire des infrastructures touristiques en projet telles que le Kivu belt et rendre les berges de ce lac Kivu très convoitées par les investisseurs pour une convergence Affaires et tourisme.

"Et puis, nous avons distribué des autorisations de fonctionnement de toutes les agences de voyage opérant dans le pays pour qu’elles fonctionnent à temps plein", a-t-elle ajouté, se promettant d’importer de nouvelles espèces animales dans les parcs touristiques du pays tout en multipliant des occasions de fêtes touristiques attractives comme les cérémonies de KWITA IZINA pour les lionceaux du parc Akagera (Est du Rwanda) autant qu’elles se font pour les bébés gorilles du parc National des Virunga (Nord du Rwanda)

Les recettes de 800 millions de dollars ? Kaliza trouve que cet objectif est atteignable à la condition de maximiser la viabilisation et opérationalisation des sites touristiques nn encore suffisamment actifs dont les parcs de Nyungwe (Sud du Rwanda), d’Akagera (Est) et Gishwati-Mukura (Nord ouest).

Une excellente évolution des recettes touristiques

Pour cette directrice, après avoir revu les tarifs de visite des gorilles des montagnes de 750 à 1500 dolars, le rythme des visites s’est soutenu au fil des ans au point que des recettes de 201.6 millions de francs en 2010, on est passé à 404 millions de dollars en 2016 et à 440 millions de dollars cette année.

La directrice dit également fonder ses espoirs dans le développement brillant du secteur touristique rwandais par les chaînes hotelières de renommée mondiale Radisson Blu, Marriot, Hilton qui se pressent aux portes de Kigali pour y ouvrir leurs activités.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité